GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Canada cherche à annuler un contrat d'armement de 15 milliards de dollars avec Riyad (Justin Trudeau)
    • Brexit: des «dégâts irréparables» en cas de second référendum, prévient Theresa May
    • Japon: une explosion dans un restaurant fait 42 blessés dans le nord du pays (autorités locales)
    • Conso: la quasi-totalité des poissons présents sur les étals des grandes surfaces ne sont pas issus de la pêche durable (UFC-Que Choisir)
    Asie-Pacifique

    Offensive de l'armée pakistanaise dans la province du Waziristan

    media Point d'observation de l'armée au Waziristan du Nord, 22 juin 2014. REUTERS/Zahid Mohammad

    Après les raids aériens contre des bastions des talibans dans le nord-ouest du Pakistan, près de la frontière afghane, l'armée pakistanaise est passée à l'offensive terrestre. Elle avait lancé l'attaque contre les talibans dans cette province du Waziristan du Nord à la mi-juin, après l'attaque spectaculaire des talibans contre l'aéroport de Karachi. Cette offensive de l'armée a déjà fait un demi-million de déplacés.

    L’armée est entrée dans les deux plus grandes villes du Waziristan, dans le nord-ouest du pays : Miranshah et Mir Ali. Les soldats ont fait mouvement à 9h30 du matin (heure locale), après six heures de tirs d’artillerie sur la zone pour détruire les caches rebelles. Ils sont appuyés par des véhicules blindés, des tanks entre autres, et affirment avoir pris le contrôle de l’hôpital de Miranshah, une ville dont toute la population civile aurait été évacuée selon le porte-parole de l’armée.

    De fait, la semaine dernière, le couvre-feu avait été assoupli pour permettre à la population de la région de fuir en prévision de l’attaque terrestre. 500 000 personnes se sont alors enfuies, soit la grande majorité des civils du Waziristan du Nord. Mais dès le début de cette opération, qui a débuté une semaine après l’attaque sanglante de l’aéroport de Karachi par les talibans pakistanais, des responsables locaux affirmaient que les rebelles avaient déjà fuit le Waziristan en franchissant la frontière vers l’Afghanistan.

    Samedi, l’armée a quand même affirmé avoir tué un des principaux commandants du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), et arrêté un important chef d’al-Qaïda. En deux semaines, les militaires affirment avoir tué 376 militants et en avoir arrêté 19. Un bilan impossible à confirmer car la zone est interdite aux journalistes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.