GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: un soldat turc a été tué dans une attaque des forces kurdes (ministère de la Défense)
    • Chili: trois morts dans les troubles à Santiago
    • Transport aérien: le plus long vol direct de l'histoire organisé par Qantas, parti de New York, a atterri à Sydney
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: des tirs de missiles à répétition

    media Le régime de Kim Jong-un (photo) a procédé à un nombre de tirs de missiles anormalement élevé depuis le début de l'année. Reuters/KCNA

    La Corée du Nord a tiré, ce dimanche matin 13 juillet, deux nouveaux missiles balistiques, selon l’armée sud-coréenne. Deux engins d’une portée de 500 km qui sont tombés en mer du Japon. Le turbulent régime de Kim Jong-un se déchaîne depuis le début de l’année : il a déjà procédé à quelque 90 tirs d’artillerie, de roquettes, et autres missiles à courte portée depuis le moins février. Un nombre anormalement élevé.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    Les deux missiles balistiques nord-coréens ont été mis à feu depuis la ville de Kaesong. Une ville située à quelques kilomètres seulement de la frontière ultra militarisée avec la Corée du Sud, et très loin des côtes d'où le régime procède habituellement à ses tirs.

    La Corée du Nord a voulu « afficher sa capacité à lancer des missiles depuis n’importe où, et à tout moment », a déclaré un officiel de l’armée sud-coréenne. L’armée du Nord utilise des rampes de lancement mobile.

    Pyongyang rappelle ainsi son pouvoir de nuisance, alors qu’un porte-avion nucléaire américain vient de jeter l’ancre dans un port sud-coréen. Corée du Sud et Etats-Unis organisent ce mois-ci un nouvel exercice militaire conjoint, considéré par le régime de Kim Jong-un comme des préparatifs à une invasion.

    Ces tirs de missiles, qui violent plusieurs résolutions de l’ONU, se sont intensifiés depuis février. Le gouvernement sud-coréen a déclaré qu’il allait saisir - une fois de plus - la commission de sanctions du Conseil de sécurité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.