GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Alerte à la peste bubonique dans l'ouest de la Chine

    media Des patients dans un hôpital chinois. La peste bubonique reste un phénomène rare en Chine : une douzaine de cas isolés ont été dénombrés en tout, dans les zones rurales de l'ouest. Gao lin / Imaginechina

    Trente mille habitants de la ville de Yumen, dans la province chinoise de Gansu (dans l’ouest du pays), sont condamnés à rester chez eux : la police a bouclé les routes et interdit toute sortie depuis qu’un homme est décédé, mercredi 16 juillet, de la peste bubonique. Cette maladie mortelle, autrefois appelée « peste noire », a tué des dizaines de millions de personnes en Europe au XIVe siècle.

    Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

    Des policiers, portant des masques et des combinaisons blanches de protection, ont mis des barrières en place. Ils interdisent aux 30 000 habitants de la vieille ville de Yumen de quitter la zone. C’est la mort d’un homme de 38 ans, mercredi 16 juillet, qui a déclenché l’alerte. Il aurait découpé une marmotte morte, contaminée, afin de nourrir son chien.

    Plusieurs quartiers ont été placés sous quarantaine : même si aucun autre cas de peste n’a été signalé pour le moment et que les habitants sont « tous en bon état », selon la télévision nationale CCTV, les autorités semblent craindre la propagation de cette infection bactérienne classée parmi les plus sérieuses maladies contagieuses.

    « La ville dispose d’assez de riz, de farine et d’huile pour nourrir ses habitants pendant un mois », assurent les médias officiels. À Pékin, le centre de prévention des maladies déconseille de se rendre dans la région. Au moins cinq cas de « peste noire » ont été signalés ces dernières années à Yumen. Mais la maladie reste un phénomène rare en Chine : une douzaine de cas isolés dans des zones rurales reculées de l’ouest du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.