GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: le secteur du tourisme affecté par la crise politique

    media Des touristes se baignent dans l'eau claire près de l'île de Kut, à l'est de la Thaïlande, le 24 avril 2014. Reuters/Athit Perawongmetha

    Des troubles politiques ont affecté la Thaïlande depuis la fin de l’an dernier. D’abord des manifestations anti-gouvernementales massives qui ont paralysé la capitale, puis un coup d’Etat à la fin du mois de mai. Depuis, les militaires se sont fermement installés au pouvoir. Le tourisme, un secteur crucial pour l’économie thaïlandaise, s’en est fortement ressenti.

    De notre correspondant à Bangkok

    Sur les six premiers mois de l’année, il y a eu une baisse de 10% du nombre de touristes. Pour la Thaïlande, c’est énorme, car ces dernières décennies, quelle que soit la situation politique ou les catastrophes naturelles, comme le tsunami de 2004, le nombre de touristes a toujours augmenté. De plus, le secteur du tourisme représente 10% du PIB thaïlandais et emploie des millions de personnes. Cette régression est donc prise très au sérieux par les autorités. Elles ont réagi en lançant de grandes campagnes marketing et en accordant des visas gratuits à certaines nationalités, notamment aux Chinois.

    La Thaïlande boudée des Chinois

    Les Chinois sont la plus importante population de touristes en Thaïlande. Ils sont cinq millions à venir en Thaïlande chaque année. Et ils ont connu cette année une chute de 25%. La loi martiale est encore en vigueur sur l’ensemble du territoire thaïlandais. Et pour les touristes qui passent par des agences et voyagent en groupe, comme le font la plupart des Chinois, il est impensable d’aller dans un pays sous loi martiale. C’est très différent pour les Européens, dont le nombre a, lui, légèrement augmenté sur les six premiers mois. Sans doute parce que les Européens sont mieux renseignés sur la réalité de la situation politique thaïlandaise.

    En effet, il est important de dire que malgré le coup d’Etat, la vie, en tout cas pour les touristes, se déroule tout à fait normalement que ce soit à Bangkok ou dans les régions touristiques comme l’île de Phuket et l’île de Samui dans le Sud, ou la ville de Chiang Mai dans le Nord. Vous ne verrez sans doute aucune manifestation et même très peu d’uniformes militaires, sauf si vous allumez la télévision.

    La campagne « tout sourire » pour relancer le tourisme

    Le week-end dernier, une grande manifestation a eu lieu dans le quartier commercial de Bangkok, une manifestation intitulée « Festival de la joie ». On sait que les militaires sont engagés dans une campagne pour ramener la joie en Thaïlande. Ils ont donc organisé un festival avec des défilés de mode, des concerts et des concours de cuisine. Des paquets cadeaux ont été distribués, paquets qui ne pouvaient être ouverts que par les participants affichant un sourire. Le tout, afin de démontrer, selon leurs termes, que tout est revenu à la normale en Thaïlande.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.