GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Hiroshima: une quarantaine de personnes toujours portées disparues

    media Un policier recherche des survivants dans une zone résidentielle dans la région d'Hiroshima, le 23 août 2014. REUTERS/Toru Hanai

    A Hiroshima, tout espoir de retrouver vivant une quarantaine de personnes disparues, depuis plus de trois jours, dans des glissements de terrain semble perdu. 2 800 soldats, pompiers et bénévoles sont intervenus ce samedi 23 août sans parvenir à trouver un seul survivant. Le nombre de personnes décédées s'élève à 42. Une soixantaine d'autres ont été blessées dont quatre grièvement. D'autres villes et régions du Japon au sud d'Hiroshima et tout au Nord sont aussi frappées par des pluies torrentielles et des glissements de terrain sans précédent depuis une quinzaine d'années.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Dans le nord d'Hiroshima, les sauveteurs sont toujours confrontés à d'importantes précipitations après des pluies diluviennes, de violents orages, une chaleur humide étouffante et des risques de nouveaux glissements de terrain. En trois jours, il s'en est produit une trentaine sur une vingtaine de kilomètres à travers la ville côté montagne.

    Les autorités redoutent aujourd'hui un désastre en chaîne. D'autres villes, au sud-ouest d'Hiroshima, comme Fukuoka et Nagasaki, mais aussi tout au nord, dans l'île d'Hokkaido, sont victimes de pluies torrentielles, et de premières coulées de boue. En trois ou quatre heures, il est tombé sur ces régions autant d'eau qu'en un mois. Et
    sur les hauteurs, le sol s'est liquéfié. Les experts attribuent ce désastre au réchauffement climatique.

    Hiroshima n'a pas retenu la leçon de précédents glissements de terrain qui avaient fait trente morts en 1999. Les nombreuses zones à risques dans la ville étaient connues depuis longtemps. Ses habitants n'avaient pas construit leurs maisons au pied de montagnes boisées et ils refusaient que ces zones soient reconnues officiellement comme dangereuses car ils craignaient que leurs habitations ne perdent de la valeur.

    A Hiroshima, plus de 300 maisons ont été détruites par des coulées de boue. Plus de 3 000 personnes évacuées mais bien après les premiers glissements de terrain survenus, il y a trois jours, en pleine nuit. Dans les autres régions sous alerte, plus de 200 000 personnes ont reçu une recommandation, non contraignante, d'évacuer
    leurs logements.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.