GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Sud: le drapeau nord-coréen autorisé aux Jeux asiatiques

    media Pour la première fois, la Corée du Nord est autorisée à hisser son drapeau pendant les Jeux asiatiques de 2014, à Incheon en Corée du Sud. AFP Photo/ JUNG YEON-JE

    Les 17e Jeux asiatiques se sont ouverts ce vendredi 19 septembre à Incheon, en Corée du Sud. A ce rendez-vous sportif qui se tient tous les quatre ans, 10 000 athlètes de 45 pays participent, avec une forte majorité de Chinois (10%) qui devraient rafler une bonne partie des médailles. Mais l'événement cette année, c'est un geste symbolique.

    C’était une scène plutôt inhabituelle jeudi dans le village des athlètes d'Incheon : la délégation de Pyongyang hisse le drapeau nord-coréen et entonne à pleins poumons l'hymne de la République populaire de Corée. Pour en arriver là, il aura fallu des mois de discussions entre Séoul et Pyongyang. Tout posait problème : de la taille du drapeau nord-coréen au refus de Séoul de payer tous les frais de la délégation de sa voisine.

    Tensions

    Il faut dire que la tension était déjà forte, après toute une série de tests de missiles par Pyongyang. Au final, le président nord-coréen Kim Jong-un, dont la passion pour le sport est connue, a envoyé une délégation de 273 personnes, mais ses très populaires pom-pom girls, elles, n'iront pas, au grand dam du Sud qui a émis une protestation officielle. D'autant que les athlètes nord-coréens risquent de n'hériter que de maigres encouragements, puisque leur délégation est la seule à pouvoir agiter des drapeaux nord-coréens.

    Sanctions

    Tout Sud-Coréen surpris à agiter le drapeau nord-coréen risque l'arrestation, conformément à la loi mais contrairement au règlement du Comité olympique asiatique. Le « drapeau de l'unification » est par contre autorisé. Il était apparu en 1991 quand les deux pays avaient présenté une seule délégation aux Championnats du monde de tennis de table. Mais à l'époque, les relations entre Nord et Sud étaient bien meilleures.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.