GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Anniversaire du PC: le Nord-Coréen Kim Jong-un toujours invisible

    media Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, lors d'une apparition publique le 27 juillet 2014. Reuters

    Le « dirigeant suprême » de Corée du Nord était absent, ce vendredi 10 octobre, pour les commémorations du 69e anniversaire du Parti. Un anniversaire particulièrement important, où il était attendu. Kim Jong-un n’est plus apparu en public depuis le 3 septembre, une absence très inhabituelle dans une dictature où il incarne le pouvoir à lui tout seul, et où la propagande le montre d’habitude presque tous les jours.

    Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

    Kim Jong-un ne s’est pas rendu ce vendredi 10 octobre au mausolée où reposent les dépouilles momifiées de son père et de son grand-père, Kim Jong-il et Kim Il-sung. Il n’a pourtant jamais manqué une telle cérémonie depuis son arrivée au pouvoir.

    Problèmes de santé?

    Chez le voisin du Sud, à Séoul, la possibilité d’une instabilité au sommet d’un régime qui se dote de l’arme nucléaire suscite beaucoup d’inquiétudes et de spéculations. Des Nord-Coréens exilés parlent de coup d’Etat, les quotidiens évoquent divers problèmes de santé tels que diabète ou une fracture de la cheville.

    Beaucoup s’interrogent aussi sur le rôle véritable du général Hwang Pyong-so, considéré comme le numéro deux du régime. A la surprise générale, l’homme s’est rendu à Séoul samedi dernier pour une visite diplomatique.

    Séoul prudent

    Le gouvernement sud-coréen refuse, lui, d’alimenter le moulin à rumeurs. « Il semble que Kim Jong-un dirige normalement » la Corée du Nord, affirme à Séoul le ministre de la Réunification. Mais selon plusieurs experts, si cette absence devait se prolonger, elle pourrait affaiblir le contrôle de Kim Jong-un sur les élites de Pyongyang.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.