GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    «Révolte des parapluies»: forte mobilisation relancée à Hong Kong

    media Des milliers de manifestants pro-démocratie se sont mobilisés pour bloquer la route principale qui mène au siège du gouvernement dans la nuit du 10 octobre 2014, à Hong Kong. REUTERS/Bobby Yip

    La rencontre annulée vendredi entre le gouvernement et le collectif pro-démocratie a remobilisé les manifestants. La mobilisation était de nouveau visible dès vendredi soir. Des milliers de personnes ont occupé les rues de Hong Kong. Elles sont très remontées, réunies près du siège de l'exécutif local.

    Avec notre correspondante à Hong Kong,  Florence de Changy

    « Une vraie démocratie », « Protégeons notre futur », « Hong Kong nous appartient ». Tous ces slogans étaient martelés par les manifestants. L'ambiance était à nouveau fervente vendredi soir suite à l’annulation du dialogue par le gouvernement. Dans la foule, assis en tailleur devant l’estrade composée de deux planches sur quatre escabeaux : Lee Cheuk-yan, député et président du Parti des travailleurs.

    « Cela montre que le gouvernement n’avait aucune sincérité pour désamorcer la crise, confie-t-il. Parce que s'ils le voulaient, il pouvait au moins y avoir un dialogue avec les étudiants. Mais à mon avis, c’est aussi parce qu’ils n’avaient pas encore d’instructions de Pékin. C’est une honte ! Quoi qu’ils fassent, ils doivent attendre l’aval de Pékin. »

    Pourtant, avec le mouvement qui s’enlise, l’inquiétude monte. Penny Lam est avocate. Elle est venue seule vendredi soir soutenir ce mouvement qu’elle admire. « Le gouvernement ne va pas permettre aux gens de rester ici éternellement, considère-t-elle. Donc, tôt ou tard, il va y avoir une forme de répression. Personne n'a envie de voir ça. » En attendant l’étape suivante, les principales personnalités du gouvernement sont parties en Chine au forum de Canton.

    Les étudiants se sont de nouveau mobilisés à Hong Kong, dans la nuit de vendredi à samedi 11 octobre 2014. REUTERS/Tyrone Siu

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.