GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Philippines: le groupe Abou Sayyaf libère deux otages allemands

    media L'armée a été déployée ce vendredi 17 octobre à Sulu, sur l'île de Jolo, dans le sud des Philippines où étaient détenus les deux otages allemands. REUTERS/Stringer

    Aux Philippines, une source militaire a annoncé, vendredi 17 octobre, la libération des deux otages allemands détenus par les islamistes d’Abou Sayyaf. Le groupe armé menaçait de décapiter l'un des otages ce vendredi même si une rançon ne lui était pas versée.

    Avec notre correspondant à Manille, Gabriel Kahn

    Les deux otages allemands ont été libérés en début de soirée, selon l’un des porte-parole du groupe Abou Sayyaf, qui était interviewé par une radio locale dans le sud des Philippines. La police a confirmé peu après qu’ils étaient sous la protection de l’armée.

    Stefan Okonek, un médecin de 71 ans et sa compagne de 55 ans, avaient été enlevés au mois d’avril dernier alors qu’ils naviguaient sur un bateau de croisière au large de l’île de Palawan.

    Le groupe islamiste Abou Sayyaf qui les détenait exigeait près de 5 millions d’euros de rançons. Mardi dernier, Abou Sayyaf avait séparé le couple et menacé de décapiter le médecin si cette rançon n’était pas versée ce vendredi.

    Selon l’un des porte-parole d’Abou Sayyaf, l’intégralité de cette rançon aurait été versée avant la fin de l’ultimatum. Un autre représentant de ce groupe terroriste a déclaré qu’un million d’euros avait effectivement été obtenu. L’origine de cet argent demeure inconnue.

    Abou Sayyaf a prêté allégeance à l’organisation Etat islamique au mois de juillet dernier et exigeait, outre de la rançon, que l’Allemagne cesse de soutenir les Kurdes en Syrie et en Irak.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.