GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Mali: 24 soldats maliens et 17 jihadistes tués dans des combats
    • Éliminatoires CAN 2021: l’Algérie évite le piège botswanais et s’impose à Gaborone, 1-0
    • Colonies israéliennes: l'Autorité palestinienne dénonce la position de Washington
    • Washington ne considère plus les colonies israéliennes contraires au droit international (Pompeo)
    • Iran: Washington met fin à une dérogation pour l'usine nucléaire de Fordo (Pompeo)
    • Le groupe sidérurgique indien Tata Steel va supprimer jusqu'à 3.000 emplois en Europe
    • Hong Kong: l'UE demande à la police d'éviter la violence (déclaration)
    • Éliminatoires CAN 2021: la RD Congo tenue en échec par la Gambie à Banjul, 2-2, dans le groupe D
    • Pont effondré près de Toulouse: un deuxième mort retrouvé (maire)
    Asie-Pacifique

    Japon: trois ministres au sanctuaire de Yasukuni, un affront pour Pékin

    media Trois ministres japonaises se sont rendues au sanctuaire controversé de Yasukuni. REUTERS/Yuya Shino

    La colère de la Chine n’y a rien fait. Trois ministres japonaises se sont rendues, ce samedi 18 octobre, au sanctuaire de Yasukuni, destiné à rendre hommage aux « héros » de guerre japonais. Ce lieu de culte, symbole du passé militariste nippon, est détesté tant à Pékin qu'à Séoul, où il rappelle les atrocités commises par l'armée japonaise durant la Deuxième Guerre mondiale. Cette visite assombrit la perspective d'un rapprochement entre les deux pays. 

    C’est un triple affront pour Pékin et Séoul qui pourrait être renouvelé au cours du week-end. En effet, d’autres membres du gouvernement nippon auraient prévu de se rendre au sanctuaire de Yasukuni, honni par les Coréens et les Chinois.

    Le pèlerinage dans ce lieu de culte controversé a commencé vendredi par la visite d’une centaine de députés japonais, et s’est poursuivi ce samedi 18 octobre par celle de trois ministres nipponnes : Sanae Takaichi, chargée des Affaires intérieures et des Communications, Eriko Yamatani ministre chargée de la Question des enlevés et responsable de la commission de la sécurité publique et Haruko Arimura, chargée de la Promotion des femmes et de l’Egalité des sexes.

    Des visites qui pèsent sur les relations entre la Chine et le Japon

    Un geste qui, à chaque fois, déchaîne un torrent de condamnations du ministère chinois des Affaires étrangères, et alors que les deux pays tentent un rapprochement. 

    La question se pose maintenant de savoir si le Premier ministre nippon pourra rencontrer ou non le président chinois Xi Jinping en marge du sommet de l'APEC (Forum de coopération économique Asie-Pacifique) qui se tiendra en novembre à Pékin.

    Shinzo Abe s’était rendu en personne au sanctuaire en décembre de l’année dernière. Vendredi, il y a fait porter une offrande, un arbre de « masakaki », malgré les avertissements de Pékin.

    Chine Nouvelle a le même jour confirmé la première poignée de main échangée entre Li Keqiang, le Premier ministre chinois et son homologue japonais en marge d’un sommet Asie-Europe (ASEM) à Milan. Mais c'est Shinzo Abe qui a eu l’initiative, et il n’y a pas eu d’entretien officiel, a insisté l’agence chinoise.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.