GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Regain de tensions entre l'Inde et le Pakistan à propos du Cachemire

    media Le général Raheel Sharif lors de la cérémonie de sa prise de fonction comme chef de l'armée pakistanaise, au siège des forces armées, le 29 novembre 2013. REUTERS/Mian Khursheed

    Nouvel avertissement du Pakistan à l'Inde. Cette fois-ci, il vient du chef de l’armée qui promet de répliquer à toute agression contre son pays. Les relations entre les deux voisins connaissent un regain de tensions sur la question du Cachemire, quelques mois à peine après l’élection du Premier ministre indien Narendra Modi, qui laissait pourtant présager un assouplissement.

    Avec notre correspondante à Islamabad, Gaëlle Lussiaà-Berdou

    « Nous voulons la paix dans la région », a déclaré samedi 18 octobre le chef de l’armée pakistanaise, Raheel Sharif, mais « toute agression sera suivie d’une réponse appropriée », a-t-il prévenu d'un même souffle, devant un parterre de recrues. Une menace visiblement destinée au voisin et ennemi historique indien.

    La tension entre les deux pays est montée d’un cran ces dernières semaines. Les échanges de tirs se sont multipliés le long de la frontière du Cachemire, cette région divisée que se disputent les deux pays et au sujet de laquelle ils se sont déjà livrés deux guerres. Une vingtaine de civils ont été tués depuis le début du mois et des milliers de personnes ont fui leurs villages, du jamais vu depuis le cessez-le-feu instauré en 2003.

    Les propos du chef de l’armée pakistanaise font écho à ceux que tient le gouvernement depuis quelques semaines. Un changement de ton par rapport aux mois qui avaient suivi l’élection du Premier ministre indien Narendra Modi au printemps dernier, et pendant lesquels les dirigeants des deux pays semblaient plutôt souhaiter un rapprochement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.