GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Inde: au moins 43 morts dans l'incendie d'une usine à New Delhi
    Asie-Pacifique

    Manifestations à Hong Kong: l’exécutif accuse des forces «extérieures»

    media Des dizaines de policiers en tenue anti-émeutes ont chargé un groupe de manifestants dans le quartier de Mongkok, à Hong Kong. REUTERS/Bobby Yip

    De nouveaux heurts entre forces de l’ordre et manifestants ont éclaté dimanche 19 octobre à Hong Kong. Des dizaines de policiers en tenue anti-émeutes ont chargé un groupe de manifestants dans le quartier de Mongkok, l’un des trois sites occupés depuis maintenant quatre semaines par le mouvement pro-démocratie. La presse hongkongaise a par ailleurs condamné les violences policières de la veille qui ont fait une vingtaine de blessés parmi les manifestants. Les autorités accusent de leur côté des « forces extérieures » de manipuler le mouvement.

    Les autorités de Hong Kong promettent un nouveau round de négociations avec les étudiants mardi 21 octobre. Selon le numéro deux de l’exécutif, ces pourparlers seront diffusés en direct et se focaliseront sur la réforme constitutionnelle. Les manifestants demandent un scrutin libre et transparent pour élire leurs représentants, ce à quoi se refuse Pékin pour l’instant.

    Dans une interview diffusée dimanche 19 octobre sur le site du gouvernement de Hong Kong, le chef de l’exécutif indique que le pouvoir central chinois a fait part de sa vive préoccupation tout en renouvelant sa confiance aux autorités locales. Pour Pékin comme pour le chef de l'exécutif, des organisations étrangères participent au mouvement. « Il y a forcément une participation de personnes et d’organisations qui ne sont pas de Hong Kong dans ces manifestations », a déclaré le chef de l’exécutif. « Ce n’est pas la première fois que ça arrive d’ailleurs. Des forces extérieures agissent depuis différentes parties du monde. Je ne peux pas rentrer dans les détails, mais ce n’est pas entièrement un mouvement local », a-t-il poursuivi.

    Des forces hostiles venues de l’extérieur et accusées de manipuler les manifestants, l’argument n’est pas nouveau. Il semble en tous cas confirmer le peu de concessions auxquelles est prêt Pékin dans les négociations.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.