GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: Kim Jong-un clame son amour du sport

    media Le leader nord-coréen Kim Jong-un a tenu à féliciter les athlètes nord-coréens lors d'un grand banquet. REUTERS/KCNA

    En Corée du Nord, le dirigeant Kim Jong-un a organisé un grand banquet pour les athlètes nord-coréens médaillés lors des récents Jeux asiatiques, qui se sont déroulés à Incheon en Corée du Sud. Les sportifs nord-coréens y ont réalisé leurs meilleures performances depuis 1990. C’est la troisième apparition publique de l’héritier de la dynastie des Kim en une semaine, après six semaines d’absence qui ont suscité beaucoup de spéculations. Kim Jong-un, qui est âgé de seulement 30 ou 31 ans, tente d’utiliser le sport pour renforcer sa légitimité depuis son accession à la tête du régime en 2011.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    Le « grand leader » adore le sport, ou plutôt les sportifs. Kim Jong-un a offert un grand banquet aux onze médaillés d’or des derniers Jeux asiatiques. Ces athlètes illustrent « la validité et la vitalité du projet du parti » visant à « construire une machine sportive » en Corée du Nord, a-t-il déclaré devant un parterre de hauts dignitaires du régime.

    Les sportifs nord-coréens qui s’illustrent lors de compétitions internationales sont souvent récompensés par de prestigieux cadeaux tels que télévision, réfrigérateur, voire appartement.

    Le sport comme outil de propagande

    Le sport est un outil de propagande très pratique : chaque victoire est une occasion pour le médaillé de proclamer son amour indéfectible pour son « commandant suprême », sans lequel, bien sûr, rien n’aurait été possible.

    Kim Jong-un tente aussi d’utiliser le sport pour se donner l’image d’un dirigeant populaire : il multiplie les constructions d’infrastructures telles que parc aquatique ou station de ski. Sa passion pour le basketball l’a aussi conduit à s’afficher en public avec le très excentrique basketteur américain Dennis Rodman.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.