GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Février
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Aujourd'hui
Jeudi 21 Février
Vendredi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Rapport du Sénat sur Benalla: «Beaucoup de contrevérités», dénonce Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement
    • Affaire Benalla: la justice française initie une enquête pour «entrave à la manifestation de la vérité»
    • Fraude fiscale: le géant bancaire suisse UBS, condamné à une amende record de 3,7 milliards d'euros, va faire appel (avocats)
    • L'émissaire nord-coréen pour les Etats-Unis arrive à Hanoï avant le sommet Trump-Kim (journaliste AFP)
    • Affaire Benalla: «La sécurité du président de la République a été affectée» (président commission d'enquête sénatoriale)
    • Les Etats-Unis utilisent des «accusations imaginaires» pour sortir du traité INF (Vladimir Poutine)
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête demande la fin des «collaborateurs officieux» de Macron (rapport)
    • France: la commission sénatoriale demande des poursuites contre Benalla, ex-proche de Macron, pour «faux témoignage»
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête sénatoriale met en cause le témoignage de trois hauts responsables à l'Élysée (lettre à Larcher)
    • Amender le «filet de sécurité» («backstop» en anglais) est la seule solution pour éviter un Brexit dur le 29 mars (Hunt)
    • Affaire Bygmalion: le Conseil constitutionnel est saisi d'un recours de Nicolas Sarkozy contre un éventuel procès (avocat)
    • Affaire Benalla: la justice n'est pas «sous pression» affirme la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, sur France Info
    • Devant les deux chambres du Parlement réunies, Vladimir Poutine promet aux Russes une amélioration de leur situation «dès cette année»
    Asie-Pacifique

    Pakistan: première visite de réconciliation pour Ashraf Ghani

    media Ashraf Ghani entame ce vendredi une visite de deux jours au Pakistan pour réchauffer les relations entre les deux pays. REUTERS/Mohammad Ismail

    Le nouveau président afghan Ashraf Ghani entame, ce vendredi 14 novembre, sa première visite au Pakistan. Une visite de deux jours au cours de laquelle il rencontrera évidemment le Premier ministre Nawaz Sharif. C’est peut-être l’occasion de poser les bases d'une relation apaisée entre les deux pays qui, depuis des années, s’accusent mutuellement de soutenir les talibans implantés sur leurs sols pour déstabiliser leur voisin.

    Kaboul n’oubliera certainement jamais qu’en 1997, lorsque le Pakistan a été le seul pays au monde à reconnaître le régime des talibans en Afghanistan, c’est son actuel premier ministre, Nawaz Sharif, qui était déjà en poste. Mais ces dernières semaines, les responsables pakistanais se sont succédé à Kaboul, du conseiller de Nawaz Sharif sur la sécurité nationale et les affaires étrangères, au chef des forces armées, en passant par le chef de services de renseignement pakistanais, fréquemment accusés de collusion avec les talibans.

    Leur message : l’armée comme les politiques veulent un Afghanistan stable. Dans quelques semaines, l’essentiel des forces de la coalition internationale aura quitté le pays. De son côté, lorsqu’il était encore candidat, le président afghan Ashraf Ghani avait exprimé son désir d’arriver à une relation spéciale entre le Pakistan et l'Afghanistan « apparentée à celle développée par la France et l'Allemagne après la Seconde Guerre mondiale ». Le chemin est encore long, même si chacun fait montre de bonne volonté, entre autres pour rassurer l'allié américain.

    Au menu des discussions pendant ces deux jours : la paix, la sécurité, les échanges commerciaux et la frontière afghano-pakistanaise. Un sujet d’autant plus important que lorsqu'en juin dernier Islamabad a lancé une opération contre les talibans dans le Waziristan du nord, la plupart ont franchi la frontière pour passer côté afghan, quand ils n'y étaient pas déjà.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.