GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Arabie saoudite rappelle son ambassadeur à Berlin pour protester contre une déclaration allemande sur le Liban (agence)
    • Syrie/chimique: nouveau veto russe à une résolution prolongeant les enquêtes internationales
    • Liban: Hariri affirme être «en route pour l'aéroport» pour quitter Ryad (tweet)
    Asie-Pacifique

    François Hollande, «pèlerin» du climat en Océanie

    media François Hollande, le 19 novembre 2014 à Camberra. REUTERS/David Gray

    G20 à Brisbane, Nouvelle-Calédonie et visite d’Etat en Australie. François Hollande vient d’achever une tournée de près d’une semaine en Océanie. Avec un fil rouge (ou plutôt vert) : la question climatique, dans la perspective de la conférence de Paris en décembre 2015.

    Cette tournée océanienne était un avant-goût de ce que sera l’année 2015 pour François Hollande. Le président français a obtenu une première victoire au G20 : la mention, dans le communiqué final, d’un accord contraignant au sommet de Paris dans un an.

    Du climat, il en a été aussi beaucoup question en Nouvelle-Calédonie, notamment avec la communauté des Etats du Pacifique, ces petites îles menacées par la montée des eaux. « J’ai été très ému », a  confié François Hollande à ce sujet.

    Hollande écolo... pour laisser une trace dans l'histoire ?

    Enfin, en Australie, même dans son hommage aux soldats australiens morts en France pendant la Première Guerre mondiale, le chef de l’Etat a réussi à évoquer le climat. « Je ne sais pas si c’est une conversion, glisse un de ses conseillers, mais il s’approprie la question. »

    François Hollande, inlassable pèlerin de la lutte contre le changement climatique ? L’idée aurait pu surprendre il y a quelques années. Lui-même le reconnaît : « Je n’aurais pas dit ça y a deux ou trois ans. » L’écologie n’était pas dans son logiciel, mais il a aussi saisi là sa chance de laisser une trace dans l’histoire. Pas pour sauver son quinquennat, mais pour sauver la planète. Rien que ça !

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.