GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Accord de l'UE sur une réforme du travail détaché (Commission européenne)
    • Prix Fifa: Cristiano Ronaldo sacré meilleur joueur de football de l'année 2017
    • Prix Fifa: Zinédine Zidane sacré meilleur entraîneur de football de l'année 2017
    • France: Carmat annonce une première implantation à l'étranger de son coeur artificiel
    Asie-Pacifique

    Des ONG lancent une campagne de sensibilisation pour l'Afghanistan

    media Des afghans attendent le marché dans les rues de Kaboul, en novembre 2014. AFP PHOTO/SHAH Marai

    Un collectif d’ONG a lancé ces jours-ci une campagne de sensibilisation aux besoins toujours vifs de la population afghane, en particulier dans les domaines de l’éducation et de la santé, intitulée « N’oubliez pas l’Afghanistan ».

    Avec notre correspondant à Kaboul, Joël Bronner

    A l’heure du retrait des troupes combattantes de l’Otan, les ONG présentes en Afghanistan redoutent que la question afghane ne disparaisse progressivement des écrans médiatiques et politiques. Justine Piquemal dirige ACBAR, ONG à l’origine de cette campagne de sensibilisation. Elle explique pourquoi il y a urgence : « Entre le Mali, la Centrafrique, la Syrie et l’Irak, si on ne parle pas de l’Afghanistan maintenant, on n’en parlera plus. Donc ça nous pose un vrai problème puisque l’Afghanistan reste dans des besoins flagrants. Moins on en parle, moins on a accès à des bailleurs de fonds. »

    Et malgré certaines avancées, les besoins de la population afghane restent très nombreux. Notamment dans le domaine de la santé, comme l’affirme Valérie Docher, à la tête de l’ONG MRCA : « Si on diminue trop on va avoir des problèmes, on va avoir des problèmes de qualité de médicaments, de qualité de soins, de qualité des hôpitaux qui ne pourront pas être entretenus. »

    Pourtant l’aide risque bien de connaître des séries de diminutions à mesure que l’Afghanistan perd de son aspect prioritaire aux yeux du monde. La division par deux des fonds propres de l’Agence française de développement, dont Pascal Brouillet est le directeur adjoint à Kaboul, l’illustre bien : « Nous avons une enveloppe annuelle qui était de 10 millions d'euros jusqu’en 2013 et qui est passée à 5 millions d’euros en 2014. »

    Une baisse parmi d’autres, à l’origine de cet appel de la part des acteurs de l’aide humanitaire : « N’oubliez pas l’Afghanistan ! »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.