GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: une attaque dans le Xinjiang fait 15 morts

    media Malgré une sécurité maximale, Pékin ne parvient pas à stopper les violences dans le Xinjiang. REUTERS/Petar Kujundzic

    Quinze personnes sont mortes et 14 autres blessées dans une attaque qui s’est produite vendredi 28 novembre dans la province du Xinjiang. Cette attaque prouve que malgré leur vaste campagne antiterroriste, les autorités chinoises n’arrivent pas à endiguer ces violences qui ont fait près de 200 morts depuis le début de l’année.

    Avec notre correspondante à Shanghai, Delphine Sureau

    Les détails de cette nouvelle attaque sont livrés, comme toujours, par Chine Nouvelle. D’après l’agence de presse officielle, les assaillants ont visé à l’heure du déjeuner une rue très fréquentée, bordée de restaurants. Ils auraient d’abord lancé des explosifs, avant d’attaquer les passants au couteau et à la hache. Des policiers, qui patrouillaient dans le quartier, sont intervenus, tuant 11 des attaquants. On ignore leur nombre total.

    Cet attentat s’est produit dans le district de Shache, dans la zone de Kashgar, à l’extrême ouest de la province du Xinjiang. C’est là que le 28 juillet dernier, de violents affrontements ont eu lieu, faisant des dizaines de morts, juste avant la fin du ramadan.

    Malgré une sécurité maximale, Pékin ne parvient pas à stopper les attaques au Xinjiang. Le gouvernement a annoncé cette semaine qu’il allait recruter 3 000 anciens militaires pour garder Urumqi, la capitale régionale. Les candidats doivent avoir moins de 30 ans et prouver qu’ils sont « contre le séparatisme ouïghour et les activités religieuses illégales ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.