GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 11 Juillet
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Recrudescence des attaques talibanes en Afghanistan

    media Jeudi 27 novembre, un véhicule diplomatique britannique a été pris pour cible à Kaboul. Bilan : 6 morts. REUTERS/Omar Sobhani

    L’Afghanistan a été à nouveau frappé par la violence vendredi, avec l’attaque de la base militaire de Shorabak (Sud). Les assauts des talibans se multiplient dans le pays ces derniers jours. Alors que les dernières troupes étrangères doivent quitter le pays avant la fin de l’année, le Parlement a approuvé jeudi l’accord bilatéral de sécurité qui permettra le maintien d’un contingent principalement américain de soutien aux forces de sécurité afghanes. Un accord qui a toujours été dénoncé par les rebelles.

    Avec 8 attentats en moins en 10 jours, les talibans accentuent la pression sur les dirigeants afghans alors que le président Ashraf Ghani et le chef de l'exécutif Abdullah Abdullah, censés partager le pouvoir, n’ont toujours pas réussi à se mettre d’accord sur la formation du gouvernement.

    Vendredi 28 novembre, les insurgés ont mené plus de 14 heures d’assaut contre la base militaire de Shorabak, dans le sud de Kandahar. Selon les responsables militaires, 6 soldats et 20 talibans ont été tués. Le même jour, une attaque-suicide dans une mosquée a fait 4 morts et 26 blessés.

    La veille, c'est un véhicule diplomatique britannique qui a été pris pour cible, faisant 6 morts, ainsi qu’un immeuble de Kaboul où vivent des étrangers. Et ce n'est pas un hasard du calendrier : le Parlement venait d'approuver l’accord bilatéral de sécurité qui permet le maintien de 12 500 militaires étrangers - essentiellement américains - dans le pays après la fin de l’année.

    Cette mission, baptisée « Soutien résolu », doit former et assister les forces afghanes. Mais selon le New York Times, le président américain Barack Obama envisage de l’autoriser à poursuivre ses combats directs contre les talibans. La question sera certainement évoquée à Londres jeudi prochain : la conférence annuelle sur l’Afghanistan doit réunir dans la capitale britannique les dirigeants afghans et les principaux pays donateurs. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.