GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: démission du chef de la police de Kaboul

    media Jeudi 27 novembre, un attentat à Kaboul contre un véhicule diplomatique britannique avait fait six morts. REUTERS/Mohammad Ismail

    En Afghanistan, ce dimanche, le chef de la police de Kaboul a démissionné après une série d'attentats commis ces derniers jours dans la capitale. Des attaques qui visaient notamment des étrangers.

    Samedi soir, c'est un complexe habité par des expatriés qui a été visé par une attaque revendiquée par les talibans. Un ressortissant sud-africain, ses deux enfants et un citoyen afghan ont été tués. Les détails de l'attentat ont été communiqués par le général Zahir, chef de la police de Kaboul, qui quelques heures plus tard a remis sa démission au ministre de l'Intérieur.

    Il faut dire que les attaques de ce type sont devenues presque quotidiennes à Kaboul : neuf au cours des deux dernières semaines, touchant souvent des étrangers. Jeudi dernier, six personnes dont un Britannique ont perdu la vie dans un attentat-suicide visant un convoi diplomatique. Lundi, deux soldats américains avaient été tués.

    Une poussée de violence qui ne concerne pas seulement la capitale afghane puisqu'il y a une semaine, c'est à Paktika, dans le sud-est du pays, qu'un kamikaze a fait exploser sa bombe en plein match de volley-ball, causant la mort de 57 personnes. Il s’agit de l'attentat le plus meurtrier depuis décembre 2011.

    Cette série noire survient dans un contexte particulier : dans un mois, l'essentiel des forces de combat de l'Otan en Afghanistan se seront repliées, ne laissant que 12 500 hommes dont 9 800 Américains, censés soutenir et former les forces afghanes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.