GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Kaboul vote le maintien de soldats étrangers, Washington se félicite

    media Des soldats américains fêtant Thanksgiving dans une base de l'Otan à Kaboul, le 27 novembre 2014. REUTERS/Omar Sobhani

    La Maison Blanche s’est félicitée hier, samedi, du vote du Sénat afghan qui a avalisé l’approbation de l’Assemblée nationale de deux accords de sécurité : l’un avec les Etats-Unis, l’autre avec l’Otan. Ces accords doivent permettre aux soldats étrangers de rester après le départ des troupes de la coalition à la fin de l’année.

    Avec notre correspondant à Washington,Jean-Louis Pourtet

    Le porte-parole de la Maison Blanche a déclaré dans un communiqué samedi : « Nous nous félicitons de l’approbation de ces deux accords qui représentent une invitation du peuple afghan à renforcer les relations que nous avons construites depuis 13 ans », a indiqué Josh Earnest.

    Cet accord bilatéral de sécurité, les Etats-Unis l’avaient proposé à Kaboul depuis longtemps. Ils voulaient éviter le vide qu’ils avaient créé en quittant l’Irak avec les conséquences que l’on connaît. Hamid Karzaï, sans dire non à un accord comme l’avait fait Nouri al-Maliki, avait fait traîner les choses, disant qu’il préférait laisser la décision à son successeur.

    Avec le vote du Parlement, l’accord bilatéral, a noté Josh Earnest, va permettre de rendre « pleinement » effectif l’accord de partenariat stratégique signé en mai 2012. Les Etats-Unis, qui vont retirer le gros de leurs troupes le 31 décembre, laisseront derrière eux un contingent de 9 800 soldats auxquels viendront s’ajouter quelque 3 000 soldats de l’Otan.

    Si les forces américaines restantes se concentreront sur la formation et le soutien à l’armée afghane, le président Obama n’a pas exclu qu’elles participent, sous certaines conditions, à des missions de combat aux côtés des forces afghanes. Une autorisation qui provoque une certaine inquiétude chez les Américains et les élus du Congrès.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.