GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    L'Inde lance son plan de privatisation des entreprises

    media Le nouveau Premier ministre Narendra Modi a été élu en mai dernier sur un programme de relance et de développement. (ici au 25e sommet de l'ASEAN à Myanmar, le 12 novembre 2014) REUTERS/Soe Zeya Tun

    En Inde, le gouvernement indien a entamé vendredi son plan de privatisations, à travers la vente de 5 % d'actifs dans une société publique de sidérurgie. Le nouveau Premier ministre Narendra Modi, élu en mai dernier sur un programme de relance et de développement, a annoncé son intention de faire largement appel aux investissements privés et d'alléger le poids de l'Etat dans l'économie. Ce désinvestissement progressif devrait être l'un des outils.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    C'est un pas timide, mais qui a déjà rapporté une somme honorable : l'Etat a vendu ce vendredi 5 % de la société publique de sidérurgie, pour en garder encore 75 %. Cette opération a rapporté plus de 220 millions d'euros.

    Il s'agit du début d'un plan de privatisation qui, espère le gouvernement de la droite nationaliste, devrait faire entrer 7,6 milliards d'euros dans les caisses de l'Etat d'ici à fin mars, en vendant des parts dans des géants économiques comme les compagnies du charbon ou du gaz. Le but est de réduire le déficit public, situé au dernier trimestre à 4,5 % du PIB.

    Mais cela sera une mission délicate, car ces entreprises, dont certaines comptent plusieurs centaines de milliers d'employés, sont très syndiquées et opposées à cette privatisation. Le gouvernement précédent, de centre gauche, avait déjà réussi à vendre pour plus de 2 milliards d'euros lors de l'année fiscale précédente.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.