GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Narendra Modi et le BJP à la conquête du Cachemire indien

    media Deux meetings attendent le Premier ministre indien Narendra Modi ce lundi. REUTERS/Ueslei Marcelino

    Narendra Modi est attendu au Cachemire indien, ce lundi 8 décembre, pour une tournée électorale. La région du Jammu et Cachemire vote actuellement pour le renouvellement de son assemblée locale, un scrutin que le parti hindou du Premier ministre, le BJP, espère remporter pour la première fois dans cette région à majorité musulmane, et où des groupes rebelles réclament le rattachement au Pakistan voisin. Une visite sur fond de tensions après de nombreux affrontements ces derniers jours.

    Deux meetings électoraux sont au programme du Premier ministre ce lundi, l'un à Anantnag, l'autre à Srinagar où l'influence des rebelles est notoire. Très peu implanté localement, le Parti du peuple indien (Bharatiya Janata Party, BJP) a mené une campagne offensive dans cette région musulmane qu'il espère remporter pour la première fois. Il a en sa faveur sa large victoire aux législatives et l'émiettement de l'opposition. Il peut aussi compter sur une large majorité des voix dans le Jammu et le Ladakh.

    L'issue du scrutin, qui s'étale sur plusieurs semaines, reste toutefois très incertaine. Dans la partie de l'Etat frontalière avec le Pakistan, le ressentiment envers New Delhi est fort et trois habitants sur quatre seraient en faveur d'une indépendance.

    Les rebelles ont appelé au boycott mais n'ont pas été entendus. Les électeurs se sont déplacés massivement jusqu'à présent : 71 % de participation, un taux record pour la région. Toutefois, les sanglantes attaques de ces derniers jours, malgré le déploiement de milliers de forces paramilitaires supplémentaires sur le terrain, peuvent encore perturber le déroulement des élections.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.