GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Les proches du journaliste Jason Rezaian appellent l'Iran à le libérer

    media Mary Breme Rezaian, la mère de Jason, dans le studio de RFI, le 15 décembre 2014. RFI/Thomas Bourdeau

    La famille du journaliste irano-américain Jason Rezaian, arrêté le 22 juillet en Iran, se dit très préoccupée. Après cinq mois de détention, le correspondant du Washington Post à Téhéran n’a toujours pas le droit de se défendre.

    Jason Rezaian n’a pas d’avocat et les charges qui pèsent contre lui sont inconnues. La justice iranienne refuse des les rendre publiques. Sur RFI, Ali Rezaian, le frère de Jason appelle les autorités iraniennes à le libérer.

    « Jason a été inculpé par un tribunal iranien mais nous ignorons quelles sont les charges qui pèsent contre lui, témoigne-t-il. La justice ne les a pas rendues publiques. Nous essayons d’en savoir davantage. Depuis son arrestation en juillet, Jason est en cellule d’isolement, et que ça soit avant ou après son inculpation, rien n’a changé, ils le laissent en cellule d’isolement. La loi iranienne donne pourtant le droit à un accusé de prendre un avocat durant les 24 à 72 heures qui suivent son arrestation. Jason n’a pas eu d’avocat  mais eux prétendent le contraire. Et même s’ils lui avaient accordé le droit de prendre un avocat, ça n’aurait rien changé. Il n’a pas pu se défendre lors de son arrestation et pareil la semaine dernière, lorsqu’il a été inculpé. »

    Sa mère, Mary Breme Rezaian, se dit quant à elle « très inquiète. Mon fils avait à la base des problèmes de santé qui se sont aggravés à cause de sa situation. Je suis très préoccupée. Je demande aux responsables iraniens de revoir leur position. Nous sommes convaincus que les accusations qui pèsent contre lui sont infondées. Je sais que Jason n’aurait jamais, intentionnellement, fait quelque chose qui aurait pu nuire à l’Iran. Nous espérons que les responsables puissent reconsidérer leur décision afin d’établir son innocence. Lors de Thanksgiving, j’ai été surprise de recevoir un appel de mon fils. Ils lui ont accordé la permission de m’appeler, mais il y avait d’autres gens dans la pièce avec lui et nous n’avons pas pu parler librement. Il a seulement pris des nouvelles de la famille. Il m’a dit qu’il aimait son frère, il m’a parlé de ses amis et m’a dit qu’il voulait être libéré. »

    Une pétition a été mise en ligne pour réclamer la libération du journaliste.

    → A (re)lire: En Iran, des arrestations de journalistes américains qui posent question

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.