GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: la police antiémeute a chargé les manifestants prodémocratie dans le quartier de Kwun Tong (journaliste AFP)
    • Spatial: le vaisseau «Soyouz» avec le premier robot humanoïde russe à son bord ne parvient pas à s'arrimer à l'ISS
    Asie-Pacifique

    Pakistan: violente manifestation contre Charlie Hebdo à Karachi

    media Des milliers de manifestants s'étaient réunis devant le consulat français à Karachi pour protester contre la publication d'une nouvelle caricature de Mahomet par Charlie Hebdo. La manifestation a tourné à la confrontation. REUTERS/Akhtar Soomro

    Une violente manifestation anti-Charlie Hebdo a fait deux blessés au Pakistan, dont un photographe de l’AFP. Ce dernier couvrait les affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants, venus exprimer leur colère contre la publication de nouvelles caricatures de Mahomet.

    Avec notre correspondante à Islamabad, Gaëlle Lussiaà-Berdou

    Plusieurs groupes islamistes pakistanais avaient appelé leurs partisans à descendre dans la rue ce vendredi, après la traditionnelle prière de l’après-midi, pour condamner la parution du dernier numéro de Charlie Hebdo. À Karachi, quelques centaines de personnes ont répondu à l’appel. Certains ont voulu marcher jusqu’au consulat de France et des heurts ont éclaté quand la police a voulu les en empêcher à coups de canons à eau et de tirs de sommation.

    Comme ailleurs dans le monde musulman, la Une de l’hebdomadaire satirique publié il y a deux jours, avec sa caricature de Mahomet, a provoqué l’ire des Pakistanais. Jeudi, le Parlement avait adopté à l’unanimité une résolution condamnant la publication de ce dessin, estimant que la liberté d’expression ne doit pas servir à heurter les croyances religieuses.

    Le blasphème est sévèrement puni au Pakistan. Insulter le prophète Mahomet y est passible de la peine de mort.

    Mardi, une cinquantaine de manifestants s’étaient aussi rassemblés à Peshawar pour rendre hommage aux auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo. Des « héros », « morts en martyrs » pour « faire cesser le blasphème », selon eux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.