GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Sous la tempête, le pape célèbre une messe poignante à Tacloban

    media Sous des vents puissants et une pluie battante, le pape François a traversé la foule en papamobile. REUTERS/Erik De Castro

    Au troisième jour de sa visite aux Philippines, le pape François est venu se recueillir et célébré une poignante messe dans la province de Leyte, auprès des victimes du typhon Haiyan.

    Avec notre envoyé spécial à Manille, Antoine-Marie Izoard

    Sur un immense terrain jouxtant l’aéroport de Tacloban, détruit il y a quatorze mois comme le reste de la ville par le plus gros typhon connu à ce jour, le pape François a célébré la messe devant des centaines de milliers de fidèles de cette région centrale de l’archipel des Philippines.

    C’est couvert d’un poncho jaune qu’il a présidé cette messe poignante, sous une pluie battante et de fortes rafales de vent, alors qu'une tempête tropicale faisait son approche. « Je vais vous faire une confidence. Lorsque j’ai vu cette catastrophe depuis Rome, j’ai senti que je devais être ici. Je suis venu vous dire que Jésus ne nous laisse pas tomber », a déclaré le chef de l’Eglise catholique en espagnol et en improvisant toute son homélie devant des fidèles dont beaucoup sont des survivants du typhon de novembre 2013, qui fit près de 8 000 morts.

    « Le Christ est passé par toutes les épreuves. Et pour cela, il est capable de nous comprendre, il est capable de pleurer avec nous, il est capable de nous accompagner dans les moments les plus difficiles de la vie », a dit François. Puis toujours couvert de son léger poncho jaune, le pape a traversé la foule en papamobile, à peine abrité. Après un passage à la cathédrale de Palo non loin de là, le souverain pontife a dû écourter son séjour sur l’île de Leyte en raison des conditions climatiques.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.