GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Japon: accidents mortels à Fukushima, les promesses non tenues de Tepco

    media Un ouvrier sur le site de Fukushima. Tepco

    Au Japon, à Fukushima, les centrales nucléaires numéro 1 et 2 ont fait deux nouvelles victimes : deux ouvriers, tués dans deux accidents distincts, hier et aujourd’hui, mardi 20 janvier. Depuis le tsunami et la catastrophe sur la centrale de Fukushima Daichi, les conditions de sécurité des employés font régulièrement l’objet de vives critiques.

    Le premier employé, qui travaillait à Fukushima Daichi, la centrale numéro 1, est tombé dans une citerne vide dont il tentait de décoincer le couvercle, couvercle qui s’est détaché et est tombé avec lui. L’autre ouvrier, qui travaillait dans la deuxième centrale de la région, a eu la tête coincée dans une machine rotative. Elle s’est mise à tourner alors qu’il serrait un boulon.

    A en croire le quotidien Japan Times, les accidents à la centrale numéro 1 ont presque doublé. Depuis avril dernier, il y en a eu 55. Tepco tente de tenir sa promesse faite en septembre 2013 au Premier ministre de décontaminer toute l’eau stockée sur le site d’ici la fin du mois de mars, il a donc doublé le nombre d’ouvriers pour atteindre les 7 000. Mais du coup les sous-traitants, qui emploient la majorité de ces ouvriers, engagent du personnel qui n’est pas forcément qualifié : le harnais que portait le premier ouvrier hier n’était accroché nul part.

    En mars dernier, un autre travailleur était déjà mort enterré sous des sédiments lors de travaux d’excavation. Aujourd’hui le directeur de la centrale numéro 1 s’est engagé à améliorer les conditions de sécurité sur le site, une promesse régulièrement faite par Tepco.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.