GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Disparition du vol MH370: officiellement un «accident»

    media Le chef de l'aviation civile malaisienne, Azharuddin Abdul Rahman, a déclaré à la télévision que la disparition mystérieuse du vol MH370 en mars 2014 était un «accident». REUTERS/RTM via REUTERS TV

    C'est désormais officiel, 10 mois après la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines, l'aviation civile a conclu qu'il s'agissait bel et bien d'un accident. La totalité des 239 personnes à bord sont donc présumées mortes. La clôture officielle du dossier et la conclusion à l'accident va permettre à l'ensemble des familles d'être indemnisées. Mais les recherches vont se poursuivre.

    L'avion avait décollé de Kuala Lumpur le 8 mars 2014 à destination de Pékin, et puis, après un rapide changement de cap, inexpliqué, plus aucun contact. Dix mois après sa diparition des écrans radars, on ne sait toujours rien des circonstances de l'accident du MH370. C'est le grand mystère de l'aviation depuis la disparition du Paris-Rio d'Air France en 2009.

    Pour les autorités malaisiennes, retrouver le Boeing 777 reste une priorité. Elles l'ont redit ce jeudi, et les Australiens, qui dirigent les recherches, déclarent avoir bon espoir. Mais la tâche est gigantesque. Quatre navires fouillent en ce moment l'océan Indien, au large de la ville australienne de Perth. La zone d'exploration s'étend sur 60 000 km carrés, avec des profondeurs abyssales, allant jusqu'à 6 000 mètres. Pour l'instant un peu plus du quart du périmètre a été passé au peigne fin.

    Les hypothèses les plus folles avaient circulé sur la disparition de l'avion. La clôture officielle du dossier et la conclusion à l'accident va permettre à l'ensemble des familles d'être indemnisées. Mais cela ne les aidera pas à faire le deuil de leurs proches. Comme l'a dit cette épouse de l'un des passagers à l'AFP : « tant qu'il n'y aura pas de preuve, on ne pourra pas croire les autorités ». Rappelons qu'il avait fallu deux ans pour retouver l'avion du vol Paris-Rio.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.