GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Brexit: Boris Johnson a assuré à Donald Tusk qu'une lettre partirait ce samedi soir (source européenne)
    • Retrait en Syrie: Ankara exhorte Washington à user de son «influence» auprès des forces kurdes
    • Chili: affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Santiago
    • Burkina Faso: cinq hommes des forces de l'ordre tués dans une double attaque (état-major)
    Asie-Pacifique

    Une muraille de sable envenime la diplomatie en mer de Chine

    media Photographies satellites rendues publiques mercredi 8 avril 2015 révélant d'importantes opérations d'agrandissement d'un îlot et l'aménagement de ports artificiels sur des récifs des îles Spratleys, en mer de Chine méridionale. REUTERS/CSIS's Asia Maritime Transparency

    Les Etats-Unis ont dénoncé les « activités déstabilisantes » de Pékin en mer de Chine méridionale. La Chine profite de sa « taille et de ses muscles pour forcer des pays dans des positions subordonnées », a critiqué le président Barack Obama en marge de sa visite en Jamaïque, le 9 avril. A Pékin, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères avait défendu les grands travaux entrepris par la Chine en train de créer une véritable grande muraille de sable dans une zone que plusieurs pays de l'Asie du Sud-est se disputent.

    Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

    Carte interactive : Mer de Chine, les rochers de la discorde
    Accesseur infographie mer de Chine

    Vu du ciel, les quelques îlots artificiels ressemblent à des plages paradisiaques. Pourtant, aussi petits qu'ils soient, ces tas de sable fin amassés dans des eaux turquoise ont le potentiel d'envenimer les relations déjà tendues entre Pékin et ses voisins en mer de Chine méridionale : les Philippines, le Vietnam, la Malaisie et Taïwan, tous convoitent ces eaux autour des Spratleys que les Chinois ont baptisé, eux, les îles Nansha.

    Carrefour de routes maritimes vitales pour le commerce international et potentiellement riches en hydrocarbures, cette zone loin des côtes est disputée depuis des décennies. Mais aujourd'hui, Pékin crée des faits et réclame à haute voix sa « souveraineté indiscutable » sur ces récifs. Des photos satellites ont révélé l'existence d'une véritable « grande muraille de sable ». Avec l'aide de bulldozers et de navires, l'armée chinoise construit des ports artificiels susceptibles de servir comme porte-avions en pleine mer, faisant fi des mises en garde venant des Etats-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.