GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Première visite d’Etat du président chinois Xi Jinping au Pakistan

    media Le président chinois Ji Xinping se rend ce lundi 20 avril dans la capitale pakistanaise pour sa première visite d’Etat depuis son arrivée au pouvoir. AFP PHOTO / POOL / Feng Li

    Ce lundi 20 avril, le président chinois Xi Jinping arrive dans la capitale pakistanaise Islamabad pour une visite d’Etat de deux jours, une première depuis son arrivée au pouvoir en 2013. Pour le Pakistan, la Chine est aujourd’hui le premier partenaire commercial. Pékin loue les relations entre les deux pays comme un partenariat « égal à égal ».

    Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

    Quand il s’agit de son ami pakistanais, Pékin aime parler d’une « fraternité dure comme du fer ». Islamabad a toujours été un allié fidèle, que ce soit pour faire valoir la souveraineté chinoise sur le Tibet ou bien sur Taïwan. Pékin compte d’ailleurs sur le Pakistan pour sécuriser sa frontière et éviter l’infiltration d’islamistes armés vers le Xinjiang, sa province musulmane instable.

    Une nouvelle route de la soie

    Les relations politiques sont au beau fixe, quant au commerce, il ne fait que décoller. En dix ans, les échanges ont fait un bond de 2 à 16 milliards de dollars aujourd’hui. Routes, trains ou encore gazoducs,... dans les 15 ans à venir, la Chine compte investir 46 milliards de dollars au Pakistan.

    Les deux pays veulent créer un véritable corridor économique entre le port pakistanais de Gwadar et l’ouest de la Chine. Cela pourrait raccourcir de plusieurs milliers de kilomètres le trajet du pétrole venant du Moyen-Orient, tout en contournant l’Inde rivale. Le ministre des Affaires étrangères Wang Yi loue ce projet comme étant « le doux prélude » au rêve chinois d’une nouvelle route de la Soie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.