GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Mars
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Aujourd'hui
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pays-Bas: le suspect de la fusillade d'Utrecht a été arrêté par la police
    • Russie: le responsable de l'ONG Memorial en Tchétchénie condamné à quatre ans de prison (Memorial)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali en détention à Marseille (source judiciaire)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali inculpé en France pour faux et blanchiment (source judiciaire)
    • «Gilets jaunes»: Didier Lallement remplace le préfet de police de Paris Michel Delpuech (Edouard Philippe)
    • France: «Des consignes inappropriées» ont été passées pour l'usage des LBD samedi (Edouard Philippe)
    • GB: le gouvernement ne peut pas représenter au vote l'accord de Brexit inchangé (président des Communes)
    • Cyclone au Mozambique: le bilan «pourrait dépasser le millier de morts» selon le président Nyusi
    • Russie: Vladimir Poutine promulgue 2 lois, l'une contre les «fausses nouvelles» et l'autre punissant les «offenses aux symboles de l'Etat»
    Asie-Pacifique

    Un troisième blogueur tué à coups de machette au Bangladesh

    media Les forces de police enquêtent sur les lieux de l'assassinat du blogueur Ananta Bijoy Das à Sylhet, au Bangladesh, ce 12 mai 2015. AFP

    Un blogueur a été assassiné ce mardi 12 mai au Bangladesh, à coups de machettes, dans la ville de Sylhet, dans le nord-est du pays. C’est le troisième de ces blogueurs dits «laïcs» à être tué en trois mois.

    Il était environ neuf heures du matin ce mardi 12 mai quand les assaillants masqués ont poursuivi Ananta Bijoy dans les rues de Sylhet et l’ont frappé à coups de machettes. Le jeune homme âgé d’une trentaine d’années travaillait dans une banque, mais il écrivait surtout pour le blog Mukto-Mona (« Libre pensée »), un site fondé par un Bangladais né aux Etats-Unis, Avijit Roy, lui-même tué à coups de machette dans la capitale Dacca en février dernier.

    C'est al-Qaida dans le sous-continent indien qui avait revendiqué son assassinat la semaine dernière, ainsi que celui d'autres « blasphémateurs », le mot employé dans leur communiqué, au Bangladesh et au Pakistan. En mars, un autre blogueur laïc avait été assassiné à Dacca.

    Bijoy, comme Avijit Roy, avait reçu des menaces de mort. Il écrivait des articles scientifiques pour le site Mukto-Mona, mais il critiquait aussi sur certains de ses posts des aspects de l’islam et de l’hindouisme. Et un de ses livres, le best-seller « Le virus de la foi », était très controversé au Bangladesh.

    Car si le pays est laïc, il est peuplé à plus 90% de musulmans. Et les attaques menées par des extrémistes religieux se multiplient : en trois ans au moins cinq blogueurs ont été attaqués, depuis que le groupe fondamentaliste Hefazat-e-islam a demandé la mort pour les laïcs qui à l'époque avaient organisé de grandes manifestations contre la montée de l’islam politique.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.