GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Rapprochement diplomatique entre l'Afghanistan et le Pakistan

    media Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif (g) s'est rendu à Kaboul pour y rencontrer le président afghan Ashraf Ghani (d), le 12 mai 2015. REUTERS/Omar Sobhani

    A Kaboul, le président afghan Ashraf Ghani au pouvoir depuis huit mois s’est entretenu mardi avec le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, qui lui rendait une première visite officielle. A l’issue de cette rencontre, les deux hommes ont ouvertement promis de faire front, ensemble, contre le terrorisme.

    Avec notre correspondant à KaboulJoël Bronner 

    « Des opérations coordonnées seront planifiées et conduites mutuellement pour viser les sanctuaires terroristes le long de la frontière » entre l’Afghanistan et le Pakistan, a déclaré le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, à l’issue de sa visite à Kaboul au président Ashraf Ghani. Des mots qui viennent conforter le rapprochement diplomatique qui se dessine depuis quelques mois entre les deux pays voisins.

    Le dirigeant du Pakistan était aussi accompagné du général Raheel Sharif, le chef de l’armée. Et étant donnée l’extrême influence des militaires sur la politique d’Islamabad, sa présence souligne, semble-t-il, le sérieux de cette démarche de rapprochement.

    L’ex-président afghan Hamid Karzaï entretenait, lui, des relations tendues avec Islamabad, qu’il accusait régulièrement d’encourager le trouble dans son pays. Mais depuis, Ashraf Ghani l’a remplacé.

    Ensuite, c’est l’attaque meurtrière de l’école de Peshawar en décembre dernier – où plus de 130 enfants pakistanais ont été tués – ainsi que le soutien de puissances comme la Chine et l’Arabie Saoudite à une pacification de la région, qui participent au réchauffement en cours entre les deux voisins.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.