GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Iran: «plusieurs civils» et huit «militaires» tués dans un attentat à Ahvaz (agence officielle)
    • Iran: des victimes dans une attaque contre un défilé militaire (TV d'Etat)
    • Missiles: l'Iran «augmentera jour après jour ses capacités défensives» (Rohani)
    • Canada: une tornade a provoqué d'importants dégâts non loin d'Ottawa (médias)
    • L'Assemblée de la Polynésie française repousse à 62 ans (contre 60 auparavant) l'âge de départ à la retraite
    Asie-Pacifique

    Dans le Xinjiang, Pékin poursuit sa chasse aux Ouïghours

    media Un policier en surveillance près de l'autoroute reliant Urumqi, métropole de Xinjiang, et Turpan, le 3 juin 2014. REUTERS/Michael Martina

    La Chine a démantelé pas moins de 181 groupes terroristes dans la région du Xinjiang, à l’extrême ouest du pays, selon l’agence de presse officielle Chine nouvelle. Pékin avait lancé la campagne «Frapper fort» après un attentat-suicide qui en mai 2014 avait fait plusieurs dizaines de morts sur un marché de la capitale provinciale Urumqi.

    La campagne anti-terroriste lancée dans la foulée - avec procès de masse dans des stades et condamnations à mort à la clé - avait été immédiatement qualifiée de « discriminatoire » par les groupes de défense des droits de l’homme.

    Les Ouïghours turcophones qui peuplent à 45% la région sont accusés par Pékin de séparatisme ; un séparatisme violent qui aurait fait l’an dernier plus de 200 morts dans toute la Chine, selon les médias. Mais selon les Ouïghours, c’est Pékin qui étouffe leur culture pour laisser toute la place à l’ethnie Han, majoritaire dans le pays mais pas dans cette région riche en matières premières.

    Dans les statistiques qu'elles transmettent aujourd’hui, les autorités locales insistent au contraire sur l’aide apportée aux forces de police par « tous les groupes ethniques ». Exemple : en janvier dernier, dans la ville de Kashgar, les proches d’un suspect l’auraient dénoncé à la police, et ce sont des habitants qui auraient fouillé les maisons du voisinage et mis en place des postes de contrôle. 81 affaires terroristes auraient ainsi été résolues sur dénonciations.

    Pékin affirme que sa gestion du Xinjiang a relancé le développement économique de la région, et qu’elle respecte la liberté religieuse et celle des minorités. Réaction du porte-parole du Congrès mondial des Ouïghours, en exil : « la loi soutient plus les intérêts politiques de Pékin que la justice. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.