GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Autriche: l'Intérieur, la Défense et la diplomatie à l'extrême droite (Strache)
    • Les Saoudiennes pourront également conduire des motos et des camions à compter de juin 2018 (autorités)
    Asie-Pacifique

    Inde: Nestlé poursuivi après la découverte de plomb dans des nouilles

    media Le groupe suisse conteste ces accusations. Reuters

    En Inde, le gouvernement régional de l'Uttar Pradesh, le plus grand du pays, a annoncé qu'il allait poursuivre en justice la branche indienne de Nestlé pour information erronée et production d'aliments potentiellement dangereux. Ses inspecteurs affirment en effet avoir trouvé le mois dernier des taux anormalement élevés de glutamate de sodium, un réhausseur de goût et surtout de plomb dans ses nouilles instantanées vendues sous sa marque Maggi. Nestlé dément, mais l'impact de ces révélations sur ses ventes est déjà considérable

    Avec notre correspondant à New Delhi,  Sébastien Farcis

    C'est une institution qui est touchée : les nouilles Maggi sont extrêmement populaires en Inde, surtout chez les étudiants, qui aiment ce plat préparé qu'il ne faut faire bouillir que pendant deux minutes et rajouter la sauce en sachet. Mais depuis que le gouvernement dit avoir trouvé des niveaux élevés de glutamate de sodium et de plomb, les ventes ont chuté de 10 à 30% selon les lieux.

    Un coup dur pour Nestlé

    Ces pâtes instantanées représentent 1/3 des revenus du géant de l'agroalimentaire. Les échantillons prélevés ont été fabriqués en février 2014 dans l'une des nombreuses usines indiennes de la multinationale suisse. La compagnie affirme ne pas rajouter de glutamate de sodium dans sa préparation, mais reconnaît utiliser de la poudre d'oignon et de la farine de blé, qui contiennent du glutamate.

    En attendant, plusieurs autres États régionaux ont lancé des inspections dans les usines ou sur les marchés. Si la branche indienne de Nestlé est reconnue coupable de production de produits dangereux, l'entreprise encourt une amende et ses dirigeants une peine de prison.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.