GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Migrants: les autorités d'Australie accusées d'avoir payé des passeurs

    media Les migrants stoppés en Australie, photographiés le 2 juin dernier après leur seconde interception en Indonésie. AFP PHOTO / Gamaliel AMALO

    Des fonctionnaires australiens ont-ils payé des passeurs interceptés en mer pour qu'ils rapatrient les migrants qu'ils charriaient à leur point de départ en Indonésie ? C'est ce qu'ont affirmé les membres d'équipage d'un bateau, qui tentait de rallier la Nouvelle-Zélande par les eaux australiennes avec 65 demandeurs d'asile à bord. Après un « deal » qui aurait été passé en Australie, ils ont fait demi-tour et sont finalement tombés entre les mains des autorités locales indonésiennes à leur retour.

    Les 65 migrants, originaires du Sri Lanka, de Birmanie et du Bangladesh, étaient partis de l'île de Rote, dans l'est de l'Indonésie, en mai. Direction la Nouvelle-Zélande, pour y demander l'asile. Mais pour cela, il leur fallait passer par les eaux australiennes, et le bateau a fini par être intercepté fin mai par la marine de ce pays, qui a renvoyé les migrants vers l'Indonésie, conformément à la politique australienne de l'immigration.

    Mais, fait inédit, un ou plusieurs fonctionnaire(s) australien(s) des services d'immigration aurai(en)t alors donné l'équivalent d'environ 4 400 euros (5 000 dollars américains) en liquide à chacun des six passeurs, selon les dires de ces derniers, pour qu'ils raccompagnent les demandeurs d'asile en Indonésie. Au total, cela fait 30 000 dollars (26 500 euros).

    « Sachets en plastique séparés »

    Les raisons de ce geste restent floues, mais la transaction a été confirmée par des passagers. « Nous savions que l'équipage avait reçu de l'argent, car lorsque nous avons demandé au capitaine pourquoi nous ne continuions pas notre route vers l'Australie, il nous a dit qu'il avait reçu de l'argent des autorités australiennes » pour faire demi-tour, explique un migrant bangladais cité par l'Agence France-Presse.

    Ce sont les Indonésiens qui ont rendu l'affaire publique. Les passeurs ont même montré l'argent aux policiers qui les avaient arrêtés à leur retour. Ces coupures leur auraient été remises par les Australiens « dans des sachets en plastique séparés ». « On leur a ensuite dit de prendre des bateaux plus petits et de retourner en Indonésie », explique un responsable de la police locale indonésienne à l'AFP.

    Le gouvernement australien dément

    En Australie, l'affaire crée l'embarras. Interrogés mercredi par l'AFP, les services d'immigration se sont refusés à tout commentaire. Mais le gouvernement a démenti ; selon le ministre de l'Immigration Peter Dutton, les fonctionnaires australiens ne paient pas les passeurs. Cependant, M. Dutton a refusé d'en dire plus pour des raisons de secret défense, relate notre correspondante à Melbourne Caroline Lafargue.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.