GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Arrestation au Japon d'une directrice américaine de Toyota

    media Julie Hamp, 55 ans, de nationalité américaine, directrice de la communication de Toyota, est soupçonnée d'avoir violé la législation japonaise sur les stupéfiants. REUTERS/Kyodo

    Au Japon, une directrice américaine de Toyota a été arrêtée pour avoir importé illégalement un analgésique dont l'usage est strictement réglementé dans le pays. Cette affaire captive les médias japonais et américains. Akio Toyoda, président de Toyota, a convoqué de toute urgence la presse pour dire que Julie Hamp, la responsable de ses équipes de communication, n'avait aucune intention de violer la loi japonaise. Une telle infraction au Japon est passible d'une peine allant de un à dix ans de prison.

    Avec notre correspondant à Tokyo,  Frédéric Charles

    Julie Hamp, une New-Yorkaise de 55 ans, est la première femme, qui plus est une étrangère, à être nommée pour la première fois de l’histoire de Toyota au niveau le plus élevé de la hiérarchie du groupe, dans le souci de diversifier sa direction, notamment à l’international.

    La douane japonaise a saisi un paquet qui lui était adressé. Sur l’étiquette précisant le contenu était écrit : « des colliers ». A l’intérieur étaient dissimulées dans de petites boîtes, 57 pilules d’oxycodon.

    Ce médicament a un pouvoir euphorisant et des effets addictifs. Il est utilisé pour soulager des douleurs extrêmes. Sa prescription au Japon est très encadrée. Il peut être importé, mais nécessite une approbation préalable du ministère de la Santé.

    Julie Hamp nie toute infraction à la législation japonaise sur les stupéfiants. Le Japon a une législation anti-drogue très sévère. Il bannit des médicaments qui sont couramment disponibles dans d’autres pays.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.