GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Cambodge: une loi controversée sur les ONG adoptée au Parlement

    media L'Assemblée nationale cambodgienne. AFP PHOTO / Cambodia National Assembly

    Au Cambodge, la loi sur les associations et les organisations non gouvernementales a été votée par l’Assemblée nationale lundi 13 juillet, en dépit d’un boycott du vote par l’opposition et malgré plusieurs semaines de mobilisation de la société civile. Depuis sa toute première version en 2010, cette loi suscite la controverse. Elle s’est faite sans véritable consultation publique, et ses détracteurs la qualifient de liberticide. Les appels des Etats-Unis et des Nations unies à revoir la copie n’ont rien changé.

    Avec notre correspondante à Phnom Penh, Anne-Laure Porée

    Au moment du vote de la loi qui réglemente l’enregistrement des associations et des organisations non gouvernementales, le ministre de l’Intérieur s’est voulu rassurant : cette loi n’entravera pas la liberté d’expression. Mais le texte est suffisamment ambigu pour que les ONG, en particulier celles qui défendent les droits de l’homme, s’inquiètent de son application par un gouvernement souvent dénoncé pour sa rigidité dans ce domaine.

    Depuis des semaines, les ONG protestent contre des articles de cette loi qui autorisent à radier une organisation sur des accusations vagues. Par exemple, celle de « porter atteinte à la culture et aux traditions de la société cambodgienne ». Selon elles, la loi permettra la répression de toute contestation. L’opposition est critiquée pour avoir boycotté plutôt que de débattre la loi et de voter contre. Mais elle estime que cette stratégie retire toute légitimité démocratique au texte.

    Le Cambodge compte près de 1 200 ONG actives sur 3 500 enregistrées. Beaucoup d’argent alimente ces organisations qui pallient l’absence de l’Etat dans certains secteurs. Mais celles qui montent au créneau aujourd’hui sont surtout celles qui ont une réelle influence dans le champ politique. Ce que le gouvernement considère depuis longtemps comme une ingérence dans les affaires du pays.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.