GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Indonésie: la fin du ramadan perturbé par des éruptions volcaniques

    media Le trafic aérien indonésien est perturbé à cause d'une activité accrue du volcan du mont Raung, sur l'île de Java. REUTERS/Zabur Karuru/Antara Foto

    Le volcan du mont Raung sur l'île de Java en Indonésie continue de répandre des épais nuages de cendres et empêche les avions de décoller. Une semaine après la fermeture de l'aéroport de Bali, six aéroports ont dû fermer par mesure de sécurité. Des dizaines de vols ont été annulés empêchant des milliers de personnes de voyager en vue de célébrer la fin du ramadan. Seul l’aéroport de Surabaya, la deuxième plus grande ville du pays, a pu rouvrir vendredi 17 juillet pendant quelques heures pour tenter de désengorger l'aéroport en pleine fête de l'Aïd.

    Alors que les éruptions volcaniques paralysent le pays, la situation semble se débloquer un peu. Mais à peine. Sur les six aéroports fermés en raison d'un regain d'activité du mont Raung, seul celui de Surabaya, sur l'île de Java, a rouvert vendredi 17 juillet. Quelques heures seulement.

    « L'aéroport de Surabaya a rouvert ce matin à 9h, mais les premiers vols n'ont repris qu'aux alentours de 11h ou 12h. Plus de 25 000 personnes n'ont pas pu décoller jeudi et espèrent pouvoir partir aujourd'hui. Le problème c'est que l'aéroport de Surabaya est déjà relativement saturé en période normale, et il sera très difficile de rajouter des vols supplémentaires », explique Gerry Soejatman, consultant en aviation, contacté par RFI.

    « Ça tombe vraiment au pire moment »

    Les blocages et la saturation forcent les habitants à improviser, rapporte Gerry Soejatman. « Plus de 25 000 personnes sont donc dans l'obligation de trouver des solutions alternatives. Certains ont décidé de prendre le bus ou le train ou un autre moyen de locomotion. La voiture par exemple, mais le voyage de Jakarta à Surabaya prend entre 12 et 18h. Ce sont les vacances d'été en Europe, au Japon aussi et dans le nord de l'Asie, de nombreux touristes se rendent dans le centre de Java ou dans l'est de l'île, mais la majorité vont à Bali. Comme je vous l'ai déjà dit, ça tombe vraiment au pire moment »

    Ces événements interviennent en période de forte fréquentation, des millions d'Indonésiens prenant la route des vacances en vue de célébrer la fin du ramadan dans le pays musulman le plus peuplé au monde.

    « D'habitude pendant la fête de l'Aïd, c'est très calme, les gens vont rendre visite à leurs familles. Dans les aéroports en revanche la situation est loin d'être calme, en particulier aujourd'hui. Environ 10 000 personnes essayent depuis jeudi de quitter Surabaya, ajoutez à cela tous ceux qui comptaient partir aujourd'hui... ça fait beaucoup de monde », souligne Gerry Soejatman.

    Eruptions imprévisibles

    L'expert souligne que l'un des problèmes majeurs est aussi dû au fait que les mouvements des nuages de cendres sont imprévisibles. « La différence avec les éruptions précédentes c'est que ce volcan crache des cendres en permanence et en petite quantité. En plus le vent ne cesse de changer de direction, ça complique beaucoup la situation. Les aéroports sont fermés au moment où un très grand nombre de gens veulent se rendre à Surabaya. C'est difficile de prévoir quand le volcan va cesser de cracher des cendres, c'est impossible en réalité. On a déjà eu des expériences similaires dans le passé, mais le problème aujourd'hui c'est que cela arrive en pleine période de fête, c'est pour ça que cela crée des tensions. »

    La semaine dernière, près de 900 vols avaient été annulés à l'aéroport de Bali en raison de l'éruption volcanique au mont Raung. C'est l'un des 129 volcans actifs en Indonésie, archipel situé sur la « ceinture de feu du Pacifique », un alignement de volcans qui bordent l'océan Pacifique en suivant un ensemble de limites de plaques tectoniques et de failles sismiques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.