GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Australie: que sont devenus les réfugiés vietnamiens?

    media Le gouvernement du Premier ministre australien, Tony Abbot (en photo), a mis en place des mesures extrêmement dures envers les migrants illégaux. AFP PHOTO / MOHD FYROL

    En Australie, on est toujours sans nouvelles des 46 réfugiés vietnamiens dont l’embarcation avait été repérée en mer il y a une semaine, au nord-ouest du pays. Ce lundi, Canberra a encore refusé de donner quelque information que ce soit sur leur sort. Selon une association vietnamienne en Australie, les réfugiés ont été renvoyés dans leur pays. Si c’est le cas, ce serait une violation du droit international soulignent les Verts australiens.

    « Le gouvernement fait ce qu’il a toujours fait, c'est-à-dire agir dans l’intérêt de l’Australie », s’est borné à déclarer le Premier ministre Tony Abbott. Selon des représentants de la communauté vietnamienne en Australie, la police maritime, après avoir interrogé en mer ces migrants, les a ensuite amenés à un aéroport et renvoyés au Vietnam. A leur arrivée, trois d’entre eux auraient été arrêtés.

    Ces 46 migrants, des pêcheurs pour la plupart, s’étaient cotisés pour acheter un petit bateau et tenter la traversée. Leur embarcation est la première à avoir été aperçue au large de l’Australie depuis juin 2014, après la mise en place par le gouvernement de Tony Abbott de mesures extrêmement dures envers les migrants illégaux.

    Ces migrants sont généralement interceptés en haute mer et placés dans des camps sur les îles de Nauru et de Papouasie-Nouvelle-Guinée le temps de décider de leur statut, réfugiés ou migrants illégaux.

    Les organisations de défense des droits de l’homme dénoncent régulièrement les très mauvaises conditions de vie dans ces camps et le renvoi de certains migrants dans leur pays d’origine où ils risquent d’être persécutés.

    Dans ce cas précis, le secrétaire d’une association vietnamienne interrogé par la chaîne australienne ABC accuse l’Australie d’avoir transmis à la police vietnamienne le contenu des interrogatoires de ces migrants, contrairement à ce qui leur avait été promis.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.