GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Malaisie: Najib Razak limoge le vice-Premier ministre

    media Najib Razak, le Premier ministre malaisien. Reuters

    En Malaisie, le Premier ministre Najib Razak a limogé ce mardi 28 juillet son premier adjoint, ainsi que le procureur général du pays. Coïncidence : le premier avait demandé plus de transparence sur une affaire de détournement de fonds dans laquelle le nom du Premier ministre est cité, et le second enquêtait précisément sur cette affaire.

    700 millions de dollars : c’est la somme qui, selon le Wall Street Journal, aurait atterri sur les comptes du Premier ministre après avoir transité par des agences publiques, des banques et des sociétés liées à 1MDB, un fonds d’investissement public créé par Najib Razak lors de son arrivée au pouvoir il y a six ans. Lors de la parution de l’article début juillet, le Premier ministre avait accusé le quotidien de « sabotage politique », et 1MDB niait lui avoir versé une quelconque somme.

    1MDB, aujourd’hui endettée à hauteur de 11 milliards de dollars, avait été créé en association avec des partenaires venant des Emirats arabes unis pour un projet qui n’a jamais vu le jour. Le procureur général enquêtait sur d’éventuelles malversations : il a, lui aussi, été remercié ce mardi 28 juillet « pour raisons de santé ». Najib Razak a annoncé lui-même à la télévision le départ du vice-Premier ministre qui demandait plus de transparence.

    Cette annonce a été faite à l’occasion d’un remaniement plus large, mais le Premier ministre a tenu à préciser que « les membres du gouvernement ne devraient pas faire part ouvertement de leurs divergences qui peuvent influencer l’opinion publique contre le gouvernement et la Malaisie ». Tout le monde derrière le Premier ministre donc, d’autant que ce nouveau cabinet est présenté comme un gouvernement de combat pour remporter les prochaines élections. Le vice-Premier ministre remercié était justement présenté comme un concurrent sérieux pour Najib Razak.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.