GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Vendredi 24 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 26 Novembre
Lundi 27 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le nouveau chef des talibans appelle à l’unité

    media Le mollah Akhtar Mohammad Mansour, sur une photo non datée prise par les talibans. REUTERS/Taliban Handout

    Le mollah Akhtar Mohammad Mansour, le remplaçant du mollah Omar à la tête des talibans, a diffusé ce samedi matin son premier message audio dans lequel il appelle le mouvement à l’unité. Car les divisions y sont profondes.

    Dans son message diffusé ce samedi matin, le nouveau chef des talibans veut avant tout calmer les esprits. « Nous devons tous travailler à préserver notre unité. Les divisions dans nos rangs ne feront que servir nos ennemis et nous causer davantage de tort », affirme Akhtar Mohammad Mansour.

    L’annonce cette semaine de la mort de son prédécesseur, le mollah Omar, a révélé les tensions qui règnent au sein du mouvement. La désignation du mollah Akhtar Mohammad Mansour à leur tête ne les a pas calmées, car certains lui préféraient le fils du mollah Omar, Mohammad Yacoub. Ce contexte pourrait encourager de nouveaux départs vers les rangs du groupe Etat islamique qui débauche de plus en plus de commandants déçus par leur direction.

    La question des pourparlers de paix avec les autorités afghanes divise. Sur le terrain, certains commandants y sont fermement opposés. Et le mollah Mansour reste ambigu sur ses intentions. Dans un message diffusé sur le site officiel des talibans mi-juillet et signé du mollah Omar, celui-ci jugeait « légitimes » les pourparlers de paix. Mais le chef taliban était mort depuis longtemps lorsque ce message a été envoyé en son nom ; c'est déjà Akhtar Mansour qui dirigeait de facto le mouvement depuis deux ans. « L’ennemi dit qu’il existe un processus de paix. Comme vous le savez, nos ennemis diffusent beaucoup de propagande », affirme-t-il dans son message diffusé ce samedi. « Notre but est d’appliquer la charia et de mettre en place un système islamique. Notre jihad se poursuivra jusqu’à ce que cela devienne réalité », poursuit-il.

    Un deuxième round de pourparlers devait avoir lieu vendredi au Pakistan. Il devait permettre d’amorcer un dialogue pour mettre fin au conflit qui ensanglante l’Afghanistan depuis 2001. Il a été reporté sine die suite à l’annonce de la mort du mollah Omar.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.