GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
Aujourd'hui
Samedi 2 Juillet
Dimanche 3 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le président autrichien, Alexander Van der Bellen, issu du parti écologiste, avait remporté le scrutin du 22 mai dernier avec 50,3% des suffrages. Seulement 31 026 votes le séparaient de son concurrent, le candidat du FPÖ (extrême droite) Norbert Hofer. La Cour pointe des irrégularités dans le dépouillement de certains suffrages. Cette décision sans précédent, qui valide le recours déposé par le FPÖ de M. Hofer, ouvre la voie à un nouveau scrutin, sans doute à l'automne.

    Asie-Pacifique

    Un rap contre les méfaits d'Unilever en Inde crée le buzz

    media La rappeuse indienne Sofia Ashraf s'attaque à Unilever pour dénoncer la pollution au mercure à Kodaikanal. Copie écran YouTube

    En Inde, un clip de rap cherche à réveiller les consciences. Et cela semble fonctionner . L'objectif : faire monter la pression sur l'entreprise anglaise Unilever, accusée d'être responsable d'une importante pollution au mercure autour de son ancienne usine de fabrication de thermomètres. La multinationale a reconnu certaines erreurs et a dû fermer cette usine en 2001. Mais depuis, de nombreux travailleurs seraient décédés à cause d'une possible contamination au mercure.

    Unilever reconnaît une chose : au début des années 2000, 5,3 tonnes de verre contenant du mercure ont été revendues à de simples recycleurs près de cette fabrique de thermomètres, située à Kodaikanal, dans l'Etat du Tamil Nadu, à l'extrême sud de l'Inde.

    Cette violation des règles environnementales, révélée à l'époque par l'association Greenpeace, a entraîné la fermeture de cette usine. Unilever a alors isolé plus de 7 tonnes de verre contaminé au mercure, et les a envoyés aux Etats-Unis pour les recycler. La compagnie affirme que cela a empêché toute contamination de l'environnement de la région. Et depuis, elle est engagée dans une longue procédure d'analyse pour décontaminer le site de l'usine.

    Les ONG mobilisées

    Pour les associations locales, cela n'est cependant pas suffisant. Car selon elles, toute la terre autour de l'ancienne usine est hautement polluée au mercure, ce qui risque de contaminer le lac adjacent. Mais le problème, c'est qu'aucun relevé indépendant n'a été réalisé depuis 14 ans pour évaluer l'ampleur des dommages.

    Et les travailleurs seraient aussi affectés. Ils n'avaient en effet aucun équipement de protection dans l'usine et étaient constamment exposés au mercure. « On en trouvait sur nos mains, sur nos sourcils, et on en emmenait dans notre foyer », témoigne l'un d'entre eux.

    Unilever réfute les accusations

    Quarante-cinq anciens travailleurs sont déjà décédés, dans des conditions étranges et à un très jeune âge. Un récent rapport du ministère de l'Emploi a conclu que la moitié des 106 ouvriers survivants souffraient d'empoisonnement au mercure, ce qui implique des dysfonctionnements rénaux ou de l'appareil reproductif.

    Enfin, certains de leurs enfants seraient également contaminés et souffrent de déformations congénitales ou de déficiences cérébrales. Unilever réfute toutes ces accusations. En attendant, un clip de rap a enflammé la toile. Il a été mis en ligne le 31 juillet dernier et a depuis été vu par 1,7 million de personnes. Et 50 000 personnes ont déjà signé la pétition qui demande à Unilever de s'engager à nettoyer tout le site et à indemniser les victimes.

    Pour en savoir plus :

    →La position d'Unilever
    →Le point de vue de l'ONG Jhatkaa
    →La pétition en ligne

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.