GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Attentat en Thaïlande: la police diffuse un portrait-robot

    media A Bangkok, les fleurs s'amoncellent sur les lieux de l'attentat. REUTERS/Kerek Wongsa

    Deux jours après l’attentat meurtrier dans le centre de la capitale thaïlandaise, Bangkok, l’enquête progresse peu à peu. Un portrait-robot du principal suspect a été diffusé, avec une récompense à l’appui pour toute information pouvant mener à son arrestation. La police affirme aussi qu’il a agi avec au moins l’aide de deux complices.

    Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

    Le portrait-robot diffusé par la police thaïlandaise montre un homme aux cheveux mi-longs, légèrement frisés, qui peut avoir l’allure d’un Asiatique ou d’un Européen. C’est le portrait du jeune homme qui a déposé son sac à dos au sein du sanctuaire Erawan quelques minutes avant l’explosion de la bombe.

    Une récompense de 25 000 euros est offerte à toute personne qui pourrait fournir des informations menant à l’arrestation de cet homme, que la police qualifie désormais d’auteur de l’attentat. Elle a aussi indiqué que l’examen des images des caméras de sécurité montrait qu’il avait été aidé par au moins deux complices et qu'il parlait une langue étrangère autre que l'anglais.

    De son côté, le chef de la junte et Premier ministre, le général Prayuth Chan-ocha a demandé aux personnes qui ont commis l’attentat de se livrer aux autorités. Son argument pour les persuader est qu’elles risquent d’être éliminées par les commanditaires de l’opération et seraient donc plus en sécurité entre les mains de la police.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.