GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: la police trouve 31 millions de dollars chez un fonctionnaire

    media La police indienne a mis la main sur 31 millions de dollars dans la banlieue de Calcutta (image d'illustration). REUTERS/FAYAZ KABLI

    En Inde, un fonctionnaire d'une région de l'est du pays a été arrêté ce mercredi après que la police a retrouvé 31 millions de dollars en liquide à son domicile. Cet ingénieur dans le bâtiment est soupçonné d'avoir amassé cette fortune en accumulant les pots-de-vin. La corruption reste endémique en Inde à tous les niveaux de la société malgré une prise de conscience de la population et une volonté affichée de mettre fin à ce fléau.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

    Pronab Adhikary menait en apparence la vie d'un monsieur tout-le-monde. D'après ses voisins, il allait au travail sur sa petite moto et n'achetait rien de luxueux. C'est à la suite de plusieurs plaintes déposées par des promoteurs immobiliers de la ville de Howrah, en banlieue de Calcutta, que la police a fait une descente chez ce cadre moyen, ingénieur employé à la municipalité.

    M. Adhikary, qui touche un salaire d'environ 500 euros par mois, est accusé d'avoir demandé des pots-de-vin avant d'approuver la construction de bâtiments dans la région. Selon les forces de l'ordre, le pactole pourrait avoir également été stocké pour plusieurs de ses collègues.

    Mouvement anti-corruption

    La corruption reste monnaie courante en Inde, en particulier dans le bâtiment. Mais ce secteur est loin d'être le seul affecté. Tout le secteur privé mais aussi public, comme dans ce cas, sont touchés, notamment la police et, sans surprise la politique.

    En 2011, un mouvement contre la corruption avait secoué le pays pour finalement accoucher d'un parti anti-corruption. Cette nouvelle formation politique, dirigée par un ancien haut-fonctionnaire des impôts, a réalisé un raz-de-marée à New Delhi aux élections régionales l'année dernière.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.