GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 1 Juillet
Samedi 2 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Contre le jihad, pour Washington, le Pakistan n'en fait pas assez

    media Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif (à gauche) et le président Mamnoon Hussain, le 23 mars 2015 à Islamabad. AFP PHOTO/ Aamir QURESHI

    Le Pakistan, qui doit recevoir cette année plus d'un milliard de dollars des Etats-Unis, s'inquiète de voir l'aide américaine potentiellement suspendue. Washington se plaint du fait que le gouvernement pakistanais n'en fait pas assez pour stopper les jihadistes qui attaquent l'Afghanistan.

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    Le Pentagone a depuis 2002 remboursé environ 13 milliards de dollars au Pakistan pour le soutien qu'il avait apporté aux Américains pendant la guerre d'Afghanistan. Cette année, le Congrès a approuvé un peu plus d'un milliard d'aide, mais veut en contrepartie que le gouvernement pakistanais fasse plus pour stopper les activités du réseau Haqqani, qui a intensifié ses attentats en Afghanistan.

    Le président afghan Ashraf Ghani a demandé aux Etats-Unis de faire pression sur son voisin d'Islamabad pour qu'il combatte de façon plus efficace l'organisation jihadiste, qui est affiliée aux talibans. Les Etats-Unis ont longtemps soupçonné les services de renseignement pakistanais d'avoir des liens avec les talibans.

    Un membre de l'administration Obama a reconnu que l'armée pakistanaise avait réussi à démanteler certaines organisations terroristes dans le Nord-Waziristan. Mais, a-t-il ajouté, Haqqani a pu reconstituer ses forces ailleurs au Pakistan. Une possible suspension de l'aide américaine pourrait créer de nouvelles tensions avec Islamabad, alors que les relations se sont notablement améliorées au cours de l'année écoulée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.