GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial 2018: l'Egypte quasiment éliminée après sa défaite face à la Russie 1-3 dans le groupe A
    Dernières infos
    • «Les prix élevés du pétrole sont causés par Trump» (ministre iranien du Pétrole)
    • Le Canada est «interloqué» par la séparation des familles de migrants aux Etats-Unis (ministre)
    • Le Mexique condamne la «cruelle et inhumaine» séparation des familles de migrants aux Etats-Unis (ministre)
    • Mondial 2018: le Sénégal décroche la première victoire africaine en battant la Pologne 2-1 dans le groupe H
    • France: la croissance devrait ralentir à 1,7% en 2018, selon l'Insee
    • Macron et Merkel veulent un accord sur le retour des migrants dans le pays d'entrée de l'UE
    Asie-Pacifique

    Inde: une pétition en soutien à deux filles condamnées à être violées

    media Deux jeunes filles marchent dans la région d'Allahabad, dans l'Etat d'Uttar Pradesh, le 22 mai 2015. AFP PHOTO/ SANJAY KANOJIA

    Amnesty International a lancé une pétition pour venir en aide à deux soeurs indiennes, condamnées il y a deux jours par un conseil de village à être violées, dans le nord de l'Inde. Elles devaient être punies pour les actions de leur frère. Cette sentence odieuse qui a fait le tour du monde n'est pas inédite en Inde, où les relations inter-castes ne sont toujours pas tolérées par une grande partie de la population.

    Avec notre correspondant à New Delhi,  Antoine Guinard

    Dimanche soir, plus de 122 000 personnes avaient signé la pétition appelant à protéger les deux soeurs qui se sont enfuies de leur village de l'Uttar Pradesh, dans le nord de l'Inde. L'aînée a également approché la Cour suprême indienne vendredi. Elle affirme qu'elle et sa famille sont harcelées par la police, au lieu d'être protégées.

    Ces deux soeurs, dont la plus jeune est âgée de 15 ans, appartiennent à la caste des « Intouchables », la plus basse dans la hiérarchie hindoue. Leur frère est accusé de s'être enfui avec son amante, une femme non seulement mariée mais appartenant à une caste supérieure. Une offense impardonnable pour le conseil de village, non-élu, qui a appliqué la loi du talion : des viols collectifs à répétition et une humiliation publique, afin de venger le clan de la mariée.

    Les conseils de village en Inde, appelés Khap Panchayats, sont généralement constitués d'hommes issus de la caste dominante. Considérés illégaux par la justice indienne, leurs décrets archaïques et souvent cruels continuent d'être respectés dans de nombreuses régions du pays. Il y a environ deux ans, une femme de 20 ans avait subi un viol collectif, ordonné par un conseil de village dans l'est de l'Inde, en représailles d'une relation amoureuse inter-caste.

    ► L'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty international s'est emparée de ce dossier

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.