GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: crash d’un C130 de l’armée américaine à Jalalabad

    media Un drone américain atterrit à l'aéroport de Jalalabad en Afghanistan, où un avion militaire C-130 américain s'est écrasé à Jalalabad le 2 Octobre 2015. AFP PHOTO / Noorullah Shirzada

    Alors que les combats font rage à Kunduz, le crash d’un avion de transport militaire américain ce 2 octobre en Afghanistan à la frontière pakistanaise a fait 11 morts. 6 soldats américains et 5 civils travaillant pour l’Otan. Le porte-parole des talibans a affirmé sur Twitter que les insurgés ont abattu l’appareil. L'information a été démentie du coté américain. Une enquête est en cours.

    Il était aux alentours de minuit quand l’Hercule C130 américain a décollé de Jalalabad dans l’est de l’Afghanistan. Quelques minutes plus tard, l’appareil piquait du nez vers le sol avant de s’écraser. A bord, six membres d’équipage, six militaires appartenant au 450ème corps expéditionnaire de Bagram et cinq civils en contrat pour la mission « Soutien Résolu » de l’Otan, tous ont été tués dans le crash. Voilà pour la version de l’armée américaine. Le New York Times évoque de son côté la mort de trois civils afghans au sol.

    « Nos moudjahidines ont abattu un quadrimoteur américain à Jalalabad » s’est empressé de déclarer sur Twitter, en moins de 140 signes, le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid. Une information démentie tout aussi laconiquement par un responsable de la presse au sein de la coalition internationale menée par les Etats-Unis qui a précisé n’avoir détecté aucune activité ennemie dans la zone au moment de l’accident. « C’est avec une grande assurance que nous pouvons affirmer qu’aucun tir ennemi n’est impliqué », a encore affirmé un officiel américain sous couvert d’anonymat.

    Pas de réaction pour l’instant du côté de l’Otan qui précise qu’une enquête est en cours. La plupart des troupes combattantes de l’Otan ont quitté l’Afghanistan l’an dernier, mais un contingent de 10 000 soldats américains reste sur place pour des missions d’entraînement et de contre-terrorisme.

    L’avion à hélices C130 a quant à lui fêté ses 60 ans en avril dernier. Utilisé régulièrement pour des opérations de transport, de ravitaillement voir de lutte contre les incendies, il permet des atterrissages et décollages sur des pistes poussiéreuses et accidentées. L’an dernier un appareil de ce modèle exploité par l’armée algérienne s’est écrasé dans une région montagneuse en Algérie, l'accident a fait plus de 70 morts.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.