GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 1 Octobre
Dimanche 2 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Népal: la colère des Madhesis dure et la situation s'envenime

    media Le blocage des camions transportant de l'essence par les manifestants ont progressivement créé une pénurie dans le reste du pays, comme ici à Katmandou. REUTERS/Navesh Chitrakar

    Les populations du sud du Népal, appelées Madhesis, mènent une grève générale depuis plus de cinquante jours pour protester contre la nouvelle Constitution, récemment promulguée. Ils dénoncent ce texte qui a scindé cette région dans différents Etats fédérés et dilué ainsi leur représentation, réduisant aussi les mesures de discrimination positive de cette minorité marginalisée pour accéder aux postes de la fonction publique. La situation s'envenime, d’autant que les répressions policières ont entraîné la mort de 31 civils.

    Avec notre envoyé spécial à la frontière entre le Népal et l'Inde, Sébastien Farcis

    Ils sont une centaine et tiennent la frontière depuis une semaine en guise de protestation. Les manifestants ont dressé leur tente entre l'Inde et le Népal et empêchent tout camion de traverser ce point de passage. Environ 60 % des importations népalaises, dont l'essentiel du pétrole, passe par ici. Les Madhesis occupent donc un point névralgique, asphyxiant progressivement le reste du pays. « L'Etat considère les Madhesis comme des citoyens de troisième zone, lance ce fermier. Nous réclamons simplement d'être considérés comme des Népalais comme les autres. Mais au lieu de nous parler, le gouvernement nous tire dessus ! »

    Au cœur du problème, le manque de représentation de ces Madhesis. Ces habitants des plaines constituent 25 % de la population népalaise, mais sont souvent dénigrés, dans cet Etat dominé par les ethnies des montagnes. « Quand je postule pour un emploi dans la fonction publique, le fonctionnaire est un brahmane des montagnes et il va me demander de confirmer que je suis bien Népalais, explique cet étudiant. Nous sommes encore dans un système brahmanique où une petite minorité impose sa loi à la majorité. »

    Les Madhesis réclament des amendements à la nouvelle Constitution, comme la création d'un Etat fédéré propre et de plus grandes mesures de discriminations positives pour pouvoir entrer dans la fonction publique.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.