GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La Chine envoie son conseiller d'Etat Yang Jiechi au Japon

    media Rencontre entre le conseiller d'Etat chinoisYang Jiechi (g.) et le président japonais du Conseil de sécurité nationale Shotaro Yachi, le 13 octobre 2015. REUTERS/Issei Kato

    Le conseiller d'Etat Yang Jiechi, diplomate chinois le plus haut placé, se rendra au Japon pour une visite de trois jours. Ce mardi 13 octobre, il a rencontré le président du Conseil de sécurité nationale Shotaro Yachi pour préparer un sommet Japon-Chine-Corée prévu ce mois-ci. Mercredi, une rencontre avec le Premier ministre Shinzo Abe est aussi au programme. Conflits territoriaux et tensions historiques : le dialogue entre les deux puissances reste difficile, et malgré les importantes relations commerciales, la méfiance règne entre les deux voisins et rivaux.

    Avec notre correspondante à Pélin, Heike Schmidt

    Quand les représentants de la deuxième et la troisième économie du monde se parlent, il y a toujours de la tension dans l'air. Et les deux rencontres entre le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre japonais Shinzo Abe depuis novembre dernier n'y ont rien changé. Les dossiers épineux ne manquent pas : le plus récent concerne les accusations d'espionnage contre quatre ressortissants japonais arrêtés en Chine, soupçons rejetés par Tokyo.

    L'autre affaire qui risque de s'inviter dans ces rencontres : l'inscription du massacre de Nankin de 1937 sur le registre de la mémoire du monde de l'Unesco, un voeu cher à Pékin mais jugé « extrêmement regrettable » côté japonais. Les autorités chinoises réclament toujours des excuses pour les atrocités commises par l'armée nippone pendant la Deuxième Guerre mondiale.

    En attendant l'apaisement des relations diplomatiques, les touristes chinois, eux, ont déjà fait leur choix. Le journal officiel, Le Quotidien du Peuple, vient de publier ce chiffre : pendant la semaine de vacances autour de la Fête nationale, 400 000 Chinois ont visité le Japon pour y dépenser pas moins de 730 millions d'euros.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.