GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Aujourd'hui
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Inde: colère à New Delhi après le viol de deux fillettes

    media Des dizaines de membres de l'Association des tous les étudiants d'Inde (Aisa) ont manifesté dimanche 18 octobre devant le siège de la police à New Delhi. REUTERS/Anindito Mukherjee

    Dans la nuit du 16 au 17 octobre, à New Delhi, des fillettes de deux et cinq ans ont été violées dans deux différents quartiers de la capitale. Il y a moins de deux semaines, un crime similaire s'était produit dans la même ville. L'opinion publique et les habitants de Delhi sont extrêmement choqués.

    L'indignation règne à New Delhi après le viol de deux fillettes vendredi soir. La première, âgée de deux ans, a été retrouvée ensanglantée dans un parc près de son domicile. Elle est toujours hospitalisée. Après avoir interrogé plus de 250 personnes, la police a arrêté deux suspects de 17 ans. La seconde enfant, quant à elle âgée de cinq ans, a été victime d'un viol en réunion au domicile d'un voisin par trois hommes, arrêtés immédiatement.

    Ces affaires suscitent l'émotion et la colère, en particulier contre la police locale. Le maire de New Delhi accuse par ailleurs le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi de ne pas lui accorder le contrôle de la police locale et de ne pas lui donner davantage de moyens.

    Ces deux agressions surviennent une semaine après celle d'une fillette de quatre ans, violée et blessée à l'arme blanche dans la capitale. Plus de 1 500 affaires ont été recensées à New Delhi, surnommée « la capitale du viol » depuis le début de l'année. En 2014, au moins 36 735 cas avaient été enregistrés en Inde, dont 2 096 à Delhi. Le responsable de la commission gouvernementale pour les femmes a parlé du « niveau d'une épidémie » sur la chaîne de télévision nationale. Les experts estiment que ces chiffres ne dévoilent qu'une partie de la réalité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.