Hollande à Chongqing, symbole des enjeux environnementaux de la Chine - Asie-Pacifique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Hollande à Chongqing, symbole des enjeux environnementaux de la Chine

media Recréée dans les années 1990 pour reloger les habitants déplacés suite à la mise en eau du barrage des Trois Gorges, Chongqing abrite aujourd'hui 33 millions d'habitants. RFI/Stéphane Lagarde

Cinq ministres, 23 personnalités de prestige, 50 chefs d’entreprise… François Hollande mise beaucoup sur ce déplacement pour l’économie française, mais surtout pour la COP 21 qui commence à Paris le 30 novembre. Premier pollueur de la planète avec 25% des émissions de gaz à effet de serre, la Chine est aussi chef de file des 77 pays en développement et était l’un des responsables de l’échec du sommet de Copenhague en 2009. Cette fois, la France mise sur un changement d’état d’esprit et de politique à Pékin.

Avec notre envoyée spéciale à Chongqing, Anissa El Jabri

Des séries d’immenses ponts à quatre voies qui enjambent le fleuve bleu le Yang Tsé. Et soudain des dizaines d'immeubles, des ensembles de 30 à 40 étages gris qui émergent du brouillard et de la pollution. Bienvenue à Chongqing, première étape de trois heures pour le président François Hollande ce lundi.

« Aujourd’hui, c’est un bon jour », dit un salarié du consulat français. Il montre son téléphone. Comme tous les expatriés et beaucoup de Chinois, son écran indique l’indice de la qualité de l’air. En ce fameux bon jour, le niveau de pollution affiché justifierait à Paris le déclenchement d’une alerte.

Bientôt leader mondial de la croissance verte ?

Chongqing, c’est une ville-région de 33 millions d’habitants, soit quasiment la moitié de la France sur le territoire de l’Autriche. C’est aussi le siège d’usines à industries lourdes, le symbole d’une Chine dont le régime voudrait tourner la page.

L’ambition affichée de Pékin aujourd’hui : devenir le leader mondial de la croissance verte, s’attacher aussi le soutien des classes moyennes urbaines qui veulent une meilleure qualité de vie. Un moment clé dans l’histoire du pays. Le moyen, la diplomatie française en est sûre, d’obtenir un engagement fort de Pékin, cet « arbitre de la négociation » selon la formule de l’Elysée, en mesure d’entraîner d’autres grands pays émergents à sa suite.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.